♣ Le chemin de fer est terminé. Les cow-boys seraient-ils sur le point de partir ♣
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Pour une Aventure par Peanou'.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pour une Aventure par Peanou'.   Ven 2 Mar - 18:07



Bienvenu dans
mon monde, celui de Pillow et Lola.







  • Pillow est un jeune irish cob, a peine sevré, qui n'as aucune confiance en l'homme.
  • Lola
    est une jeune cavalière, qui monte dans le même centre équestre où
    c'est retrouvé Pillow. Elle a 14 ans et a un don avec les animaux.




Il
arrive des jours où la vie nous offre de merveilleuses expériences, qui
nous amènent à vivre de nouvelles aventures en de bonnes compagnies.




Chapitre 1:
Un matin neigeux (vu par Pillow)

Un
matin glaciale, je sortais de l’épaisse forêt enneigée, mon souffle
chaud formais un petit nuage blanc. Je pris le galop, j’étais juste
libre et heureux, cet hivers me donnais des ailes. Le froid me frappait
le chanfrein, mon épaisse crinière blanche et emmêlée volait au vent.
Mes sabots frappaient le sol durci par le froid. La neige craque sous
mes lourds sabots. Je m’arrêtai dans cette grande plaine qu’était ce
lieu, si belle, si pure, si LIBRE ! Je m’arrêtai à un petit lac, gelé,
entouré de roseaux aux tiges courbées par la neige qui s’était posée
dessus la nuit passée. Je paraissais être le seul à demeurer dans cette
grande étendue silencieuse, recouverte de son épais manteau blanc, et
aux arbres dénudés de toutes feuilles, juste un grand sapin, le seul de
cette terre, avait gardé son feuillage piquant. Je marchais à présent
vers la grande barrière en bois, presque invisible tellement la
poudreuse avait tout recouvert. Mon cœur battait, cela faisait plusieurs
mois que j’étais le seul à m’aventurer de ce côté-ci des terres, le
côté des humain. Ces personnes là, je ne les avais côtoyé que très peux
de fois, mais ils m’avaient tout de même laissés un goût amer, celui de
la séparation avec ma mère, et du voyage dans cette boite instable et
sombre où personne n’était là pour rassurer tout les poulains qui
étaient avec moi. Je marchais donc vers cette barrière, lorsque quelque
chose passa de l’autre côté, impossible pour moi de savoir de quoi il
s’agissait, un loups ou autre carnivore, non, trop grand, trop droit… UN
HUMAIN ! Je ne savais pas comment réagir, il restait… elle restait
plantée là, à me regarder, une main tendue vers moi, un grand sourire
aux lèvres et les yeux pleins d’admiration. Elle resta longtemps avant
de daigner se retourner et partir, je la suivi de l’autre côté de la
barrière, à distance, et avec méfiance, elle était très jolie, blonde,
grande, mince, séduisante. Je m’arrêtai au niveau de la forêt, je
n’avais pas envie de retrouver cette bande de sauvage qu’étaient les
autres.




Chapitre deux:
Une rencontre (vue pas Lola)


Aujourd’hui,
le froid me glaçait les doigts. Je n’aimais pas mettre ces gants en
laine. Je marchais dans la grande allée, les prés vides et blanchis
étaient tristes sans leurs occupants. Seulement un pré était plein de
poulains. Mais ils étaient toujours cachés derrière les fourrés, je n’en
avais jamais vu un. Tous les jours, quand je venais au centre équestre,
je passais devant ces grands prés déserts et monotones. Aujourd’hui que
fut ma surprise d’apercevoir un petit poulain tout poilu, très musclé,
et avec de magnifiques crins blancs galopant là, joyeux et libre. Je
l’observais un certain temps, avec curiosité et surtout un intérêt que
je ne voyais pas le temps passer. Après quelques temps, je passai ma
main au dessus de la barrière recouverte de neige, le petit poulain
s’était arrêté, il me regardait l’air inquiet, mais je voyais bien à son
attitude qu’il avait envie de s’approcher de moi, venir découvrir cette
chose inconnue et inquiétante que représentait l’Homme pour lui. Je
lui souriais, presque malgré moi, j’étais si émerveillée par sa beauté,
ses crins, ses fanons, sa petite « moustache » et ses yeux bleus tout
doux, forçaient encore plus mon désir de le connaître. Je me retournai
et repris mon chemin vers les écuries, le petit blanc me suivait à
distance jusqu’à la forêt, où il fit demi tour et se remit à jouer seul
dans la neige. Je continuai mon chemin vers les écuries, là-bas, un
joyeux brouhaha de rires, de bruit de matériel et hennissements. Je
continuais mon chemin jusqu’au club house où brûlait un feu dans le
poêle à bois. Je regardais quel cheval avait besoin de soin, ce matin
c’était à Lilou d’être montée en obstacle, sa propriétaire était partie
voir sa famille et m’avait demandée de m’en occuper pour la semaine. Je
la brossais et la sellais et l’emmenais à la carrière où avant, j’avais
préparé quelques obstacles. Je fermais la porte et mis le pied à
l’étrier. Au pas, au trot, au galop, je m’amusais avec elle, je riais à
chaque fois qu’elle réussissait un exercice ou un saut, c’était
magnifique, j’adorais ça.
Revenir en haut Aller en bas
Boobear
││Directioner aux rêves farfelus
avatar

Messages : 672
Points Automatiques : 724
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20
Localisation : far ♥

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Pour une Aventure par Peanou'.   Mar 1 Mai - 8:18

Tu nous donnes une suite ?! j'aime bien même si c'est bizarre qu'un cheval trouve une humaine belle et séduisante xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour une Aventure par Peanou'.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout quiter pour tenter l'aventure Parisiènne ...
» Plus que 5 jours pour visionner le reportage "un monde en Or"
» les contres indications médical pour chauffeur VSL
» Préparer son dossier pour les banques
» Lettres de motivations pour les dossiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit Nouvelle Epopée :: ♣ Hors-Terres ♣ :: Partie Ecriture-
Sauter vers: