♣ Le chemin de fer est terminé. Les cow-boys seraient-ils sur le point de partir ♣
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso

Aller en bas 
AuteurMessage
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Jeu 12 Juil - 12:50

    Nellie ~


Le soleil commençait à ce lever, offrant au monde un visage coloré, enfin plutôt orangé. J'étais dans mon box, tranquillement installée, même si le bétails à coter de nous tous faisait énormément de bruit. Mon cavalier arriva bien vite, plus rapidement que d'habitude en faite, peut-être allions nous faire une ballade, je l’espérait fortement, car c'est pas que rester en ville commence à devenir fatiguant mais bon, c'est bien de changer de temps en temps. Il me pris avec mon licol vert pomme, et m’emmena m'accrocher plus loin, pour que les mouches du bétails ne viennent pas me déranger, il est quand même bien gentil avec moi mon cavalier. Il commença à me brosser, et rattacha correctement mon bandeau que j'ai au membre. Quand il me posa la selle sur mon dos, un autre cavalier vint l'interpeller.

- Je pense qu'il serait temps de faire saillir ta jument !
- Mais pourquoi ?
- C'est le règlement !


L'autre partit et je vis son visage, un début d'énervement, je le poussa gentillement, émettant un petit hennissement, lui rendant ainsi le sourire. Il monta sur mon dos et la balade pus enfin commençait. Apparemment, il en avait que peu faire de ce règlement, pourquoi me faire saillir ? Nous marchions depuis un bon bout de temps, et je commençait à vraiment fatiguer, mon cavalier s'en rendant compte, il fit une légère pression sur les rênes, me demandant ainsi de m'arrêter. Ce ne devait pas être encore midi, mais il m'enleva tout de même la selle, mon filet, et me mis un licol noir, qui est vraiment plus discret.

- Reviens avant le couché du soleil. Je te fais confiance Nellie.

Je hennis, joyeuse de pouvoir enfin galoper dans les étendue sauvage, sans cavalier sur mon dos, mais il me fait confiance, et je ne le trahirais pas. Je trottinais, toute heureuse, en regardant autour de moi, je ne faisais même pas attention à où j'allais, quand je me retrouva nez à nez avec un grand étalon, je me sentis rougir. Je me recula bien vite, honteuse ...

- Dé... Désolée ! Je ne regardais pas vraiment où j'allais ...


Je ne savais vraiment plus où me mettre, partir loin de lui, ou rester là comme une cruche ? Forcément, je reste plantée là ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Jeu 12 Juil - 13:46

Haruso
Quand je me levai je me mis directement a réfléchir.. qu'est-ce que la journée allait m'offrir de bon a ce moment là ? Qu'allait-il se passer encore ? J'étais seul depuis déjà un bon moment déjà, et chaque jour était pour moi un mystère. N'y tenant plus je décidai de me bouger un peu, changer d'endroit, faire quelque chose enfin. Je sentais l'herbe sous mes sabots et la terres dure. Je ressentais chacun des pas que je faisais, a un rythme régulier et tranquille. Je sentais a mon oreille le tintement du pendentif que mon ami m'avait offert avant de mourir, tué par les siens.. pourquoi donc ? Je ne l'avais toujours pas compris. Dans ce monde il y avait beaucoup de chose que j'ignorais, beaucoup de choses étrange. L'être humain était compliqué, il ne fallait pas chercher plus loin. Si c'était ainsi avoir l'intelligence , je n'en voulais qu'à moitié... Au sujet de cette boucle, je pouvais m'en débarrasser en me grattant contre une branche, ou bien en secouant ma tête très fort, mais je n'en faisait rien. C'était un souvenir, une preuve que les hommes n'étaient pas si mauvais bien qu'ils puissent être d'une cruauté sans pareil.

Pour me dégourdir les jambes je me mis a trotter, sentant l'air frais me frapper le visage et soulever ma crinière. C'était bien. D'un instant a l'autre la plaine laissa place a une forêt, une grande forêt, dont quelques rayons lumineux transperçaient les feuilles des arbres. Je continuai de trotter jusqu'au moment où j'aperçu un tronc énorme me barrant la route. Doucement je pris le galop et fonçai droit vers l'obstacle. Pff..facile pour moi, c'était tout petit. La barrière du pré que je me plaisait de sauter était plus haute et plus imposante que cela. Finalement je sautai par dessus sans difficulté et continuai ma course a travers les bois, jusqu'à déboucher devant un torrent surplombé d'un immense rocher. A cause des pluies le niveau de l'eau avait légèrement monté, et le courant avait l'air avoir empiré. Il fallait que j'aille boire a un endroit plus calme. Je remontai le cours du fleuve et arrivai a un endroit plutôt tranquille, dont le courant était barré par quelques rochers qui, semblait-il, devaient provenir d'un éboulis. Je but donc l'eau. Elle était froide, elle étais limite gelée malgré l'été. Mais cela était normal dans la mesure où elle descendait directement de la montagne enneigée.

Après m'être bien désaltéré je remontai la tête, m'ébrouai puis me retournai. A ce moment là j'entendis un bruit de galop et soudainement je me retrouvai nez a nez avec une jument alezane aux crins blonds. Je n'eut nullement el temps de l'observer plus ni d edire un mot car de suite elle se confondit en excuse tout en roujissant:

- Dé... Désolée ! Je ne regardais pas vraiment où j'allais ...

Elle m'avait légèrement fait sursauté mais tout allait bien. Pourtant quelque chose me gêna... . Je la regardai, tout d'abord sceptique. Je levai un sourcil et fit la moue. Je n'aimais pas être surpris.. mais était-est-ce vraiment sa faute ?Mon expression se radoucit et je souris d'un air presque protecteur:

- Ce n'est rien,vraiment. Je ne t'en veux pas.

Simple, mais, je le pensais, efficace. Cela allait suffire a la rassurer. Je profitai de son temps de réaction pour la détailler un peu plus. Un poil alezan bien brillant, et une crinière blanche magnifique.. mais qu'est-ce que je disais moi ? Oui je la trouvais jolie et alors ? N'avais-je pas le droit ? E tpuis mes yeux se posèrent sur sa figure et ce détail me sauta aux yeux, ce détail gênant que je n'avais pas identifié pour l'avoir vu un moment, longtemps avant. Un licol noir. Elle appartenait a un humain, ou bien elle était amie avec lui. Avec eux c'était l'un ou l'autre, ou les deux. Je souri et je repris:

-Tu connais les humains ? Tu viens de la ville n'est-ce pas ?

Me rendant compte que ma question manquait de tact, je sourit d'un air un peu embarrassé, c'était a mon tour de l'être a y croire. Mais du coup son homme ne devait être bien loin. Je regardai de chaque côté. Non personne. Apparemment il l'avait laissée tranquille pour la journée.. quelle confiance me disais-je. Mon humain, mon ami le faisait aussi avant que... Bref le colonel n'appréciait pas tant que cela, mais j'avais apprit que le fort allait fermé, ou bien avait déjà fermé, désormais... M'enfin..

Je levai les yeux au ciel, attendant sa réponse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Jeu 12 Juil - 21:15

    Nellie ~


Lordque je le regarde, son regard était dur, il me faisait peur, je voulais repartir directement vers mon cavalier. Je baissa les yeux de nouveau honteuse de ce que je venais de faire, mais quand je voullus le regarder pour voir ce qu'il faisait, son regard avait changé, il était devenu plus doux, il souriait même, mais pourquoi ? Ou alors il faisait cette tête pour m'amadoué et me tué par la suite ... Nan mais je me fais des films là, il va quand même pas me tué parce que je l'ai bousculé sans faire exprès.

- Ce n'est rien,vraiment. Je ne t'en veux pas.


Ah bon ? Il ne m'en veux pas ? Réellement hein, c'est pas juste pour que j'arrête de trembler comme une jeune pouliche j’espère, sinon je passerais vraiment pour la première des folles ... Je sentais son regard sur moi, je leva un sourcil, pourquoi me dévisageait-il ainsi ? A vrai dire, on ne ma jamais regarder ainsi, la plupart des temps on me regarde travers à cause de mon stupide "dessin" sur mon épaule, sauf que j'ai jamais choisis d'avoir ça sur l'épaule ! Si seulement j'aurais pus naître normal, à puis aussi à cause de ma crinière blonde, d'accord elle reflète comme le soleil, mais est-ce une raison valable pour me haïr ainsi ? Je remarqua aussi que depuis un petit moment, il n'y avait que lui qui parlait ... Et en plus, il continue sur sa lancé, je dois passer pour la muette de service, encore une fois ...

-Tu connais les humains ? Tu viens de la ville n'est-ce pas ?


Je le vis regardait de partout, s'attendait-il à voir venir mon cavalier ? Alors qu'il est surement en train de dormir ou de chasser en essayant de courir plus vite que les lièvres ... De nombreuses fois je l'ai vu faire, c'est vraiment drôle, surtout quand il glisse sur les petites mottes de terre.

- Oui, je suis une domestique, donc oui je connais les humains.


Un sourire s'afficha enfin sur mon visage, après la peur, la joie. En parlant de sourire, je le regardait, il avait sur les lèvres une sorte de trait blancs, c'était spécial, mais la différence fait la beauté, bien entendu, je ne parle pas pour moi, loin de là, étant donner que je suis bien trop différente pour être belle, les juments préfère me classer parmi les " choses" ... Je le regarda de nouveau, il était vraiment grand, ou alors c'est moi qui suis petite, je ne sais pas trop, quand à son physique, il est plutôt pas mal. Je ne savais pas trop quoi dire, je n'ai pas l'habitude de parler aux autres, généralement, ils partent directement quand il me voit, ils changent de chemin ...

- Euh ... Au faite, moi c'est Nellie et ... Et toi ?


Je fis un petit sourire gênée, et encore plus quand je me rappela que j'avais mes chaleurs, plaquant ma queue , j'ouvris grand mes yeux, c'est à ce moment là que je commença à avoir de nouveau peur, c'est donc pour cette raison que les humains voulaient me saillir, mais pourquoi moi , une jument basique ? Alors qu'il y en a de bien mieux que moi ... Et si mon cavalier m'avait laissé seule pour qu'un étalon sauvage me saillisse ? Mon coeur battait tellement fort , j'en avais limite les larmes aux yeux, j'avais peur, je voulais partir, mais l'étalon me rattraperais facilement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Jeu 12 Juil - 22:01

Continuant de la dévisager je me rendis compte que ceci était impoli donc je détournai le regard. La jument resta muette, et continua d'avoir quelques signes de peur, même après mes premiers mots que je voulais rassurants. Qu'y a t'il ? je fais si peur que ça ? Allait faut que j'essaye de sourire plus peut-être ? Non ? bon d'accord.. Je la regardai, essayant de trouver dans son expression ce qu'elle tentait de m'expliquer. Ou ce qu'elle montrait tout simplement. Elle est domestiquée, elle a peur de moi.. qu'allais-je faire ? Rien... rien du tout. Par contre le moment où elle m'a amusé était lorsque je lui dit que je ne lu en voulait pas. Elle avait l'air surprise et encore un effrayée. Finalement je put a nouveau entendre sa voix, jolie d'ailleurs, qui me répondit par une phrase courte:

- Oui, je suis une domestique, donc oui je connais les humains.

Bon okay pas si courte que cela mais bon, au moins comme ça j'étais sur de ce que j'avançais. Je la regardai et puis mon regard se dirigea sur son épaule. un bien étrange symbole y trônait mais... Qu'elle importance franchement. Très vite mes yeux se replongèrent dans les siens, tellement plus clair, comme impatients d'entendre la suite de ses mots. Je la trouvais jolie oui.. mais je n'étais point dragueur. Je n'allais donc pas faire des avances. D'ailleurs les chevaux me rejetaient souvent, les étalons disant que j'étais un traître parce que j'étais aux humains avant, les juments disant avoir peur et disant que ma "marque" blanche me donner l'air sadique. L'étais-ai-je ? Non..je ne pense pas.. a moins que je ne le soit durant mon sommeil. En bref je n'avais pas souvent confiance en moi et les regards des autres étaient pesants. Eux se méfiaient des humains, et même les détestaient moi je devais attendre des les voir avant de savoir. Et puis une voix claire me traversa l'esprit pendant que je pensais, me ramenant instantanément a la réalité.

- ..te, m...Nellie et ... oi ?

C'est tout ce que j'ai compris en fait... Etant déconnecté l'instant d'avant je n'avais pas fait attention au fait qu'elle m'avait parlé, mais a y croire ce mot "Nellie" j'ai pensé qu'elle me demandait mon prénom. ça devait donner un truc du genre "je suis Nellie et toi ?". En tout cas cela semblait un bien joli prénom pour une jument qui avait l'air si sympathique. Je me demandai alors si elle l'avait eu des humains ou de ses parents... vrai parents je voulais dire... Bref.. pour ne pas paraître impoli je décidai de moi aussi me dévoiler, malgré le fait qu'elle m'était encore tout a fait inconnue:

-heu.. moi mon nom c'est Haruso, enchanté Nellie

Enchanté enchanté..oui.. j'en avais sûrement trop fait.. j'allais passer pour un snob maintenant. Je fis un léger mouvement de tête, ce qui fit tinter mon pendentif et puis je reposai mon attention sur elle. J'avais l'impression que j'allais a nouveau avoir l'un de ces trou noir, un flashback quoi, que je voyais quand je croisais un cheval domestique depuis la mort de mon ami.. Et cela m'était déjà arrivé pour sur, sinon je ne m'en inquiéterais pas. Pour éviter a ma mémoire de sombrer dans le passé je décidai de relancer la discussion:

-Et hummm... ton humain tu l'apprécie ? Moi j'en avais un avant que je traitais comme un ami, je l'adorais mais...

Qu'est-ce qui me prenait de débiter ma vie comme ça ? C'était un peu bête. Je n'aurais aps dut.. elle allait me prendre pour un imbécile sûrement.. comme les autres quand ils savaient que j'avais aimé un humain... ils m'envoyaient bouler. Et comment je 'n'appréciais pas cela je relevai al tête, juste au cas où, prêt a m'défendre ou autre... au risque de l'effrayer a nouveau.. mais finalement... pourquoi ferais-je cela. la seule chose que je risquait étais bien entendu de lui faire peur et donc de passer pour un méchant.. Je ne voulais pas. Et tant pis si je apssais pour sa tête de turc. Je finis par baisser la tête et reprendre mon expression sincère rassurante.. Jusqu'à ce qu'un bruit me fasse sursauter. je tournai al tête et aperçus un Humain.. A pied... mmmh.. ils n'étaient dangereux qu'a cheval ou en groupe.. autant le laisser approcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Jeu 12 Juil - 23:25

    Nellie ~


L'étalon semblait pris dans ses pensées, avait-il au moins compris ce que je venais de dire ? Au pire des cas, ça ne me dérangerais pas de redire ma phrase, au contraire, si la conversation pouvais durer plus longtemps se serait bien, je ne dis pas que je veux passer mon temps avec lui, bien que ça ne me dérangerais pas, mais au moins, je ne passerais pas une journée à rien faire, et ce serais déjà un grands pas pour moi de parler avec quelqu'un, et en plus, un mustang, y'a des jours où je m'éttone toute seule ...

-heu.. moi mon nom c'est Haruso, enchanté Nellie


Au moins, il a comprit, je n'aurais donc pas à reparler, c'est bien triste. Il se nommait Haruso, un bien beau prénom. La, le grand blanc dans mon esprit, aucune conversation ne me venait à l’esprit, j'allais bientôt me sentir mal à l'aise et rigoler toute seule à cause du stresse, encore une raison pour laquelle personne ne reste avec moi pour me parler, je suis trop bizarre pour eux, ce que je peux comprenne en faite, car moi même si je rencontrais quelqu'un qui rigolait tout seule je ... resterais en faite, parce que ça m'amuserait ....

-Et hummm... ton humain tu l'apprécie ? Moi j'en avais un avant que je traitais comme un ami, je l'adorais mais...


Oh merci, il a trouvait quelque chose à dire, aurait-il lu dans mes pensées ? Ba non gogole, c'est impossible ça, y'a des jours j'aimerais bien me tapé la tête contre un arbre, mais je ne le ferais pas, de peur de passé pour une attardée mentale ... Il était donc domestique avant , enfin c'est ce que j'ai compris. Je commençais à sourire, mon stresse avait totalement disparu, Haruso me mettait en confiance, comment faisait-il ? J'aimerais bien mettre les gens en confiance quand ils viennent me parler au lieu de les faire fuirent au moindre regards... Pas le temps de répondre, mon cavalier était là, je croyais qu'il me laisserait seule toute la journée, que vient-il faire ici ? Je le regardais, je ne bougeais pas d'un poil ...

* Je vois que tu as trouvé un bel étalon Nellie*

Oui et ? Je ne vois vraiment pas le rapport, tu peux repartir maintenant. Je lui hennis après, histoire qu'il parte loin ,mais non, au contraire il vint vers nous deux, aurait-il pensé que je l’appelais ? Il vint me caressait l'encolure, que me voulait-il à la fin ?

* Les hommes ont peut-être raison, il est peut-être temps de te saillir*


QUOI ? Je devenais effrayer, il n'allait quand même pas me faire ça, et pas avec cet étalon, je le connais même pas, puis même, je veux pas d'enfants, pas maintenant, je sais même pas m'occuper de moi même, quelle genre de mère aurait mes enfants ?

- Tu ... Tu va quand même pas faire ce qu'il te demande hein ?


Mes membres tremblaient, mais je n'avais aucune raison d'avoir peur, l'étalon ne me connaissait pas, il ne connaissait pas non plus mon cavalier, pourquoi ferait-il ça ? Mon cavalier sortit un licol, et un bruit étrange retentit, d'autre cavalier étaient là, ils avaient donc prévus le coup ? Comment pouvaient-ils savoir qu'un étalon allait venir ? Ils attendaient juste le que le hasard fasse son travail ? Je fus directement attachée, j'avais peur, je hénissais de toute mes forces, les larmes coulaient le long de mes joues, je me tourna vers l'étalon.

- Aide moi ! S'il te plait !


Je n'arrivais presque plus à parler, ma voix vacillé trop. Je ne tenais presque plus sur mes membres, je tremblais trop pour faire quoi que ce soit. Les humains avaient le regards dur, mon regard croisa celui de mon cavalier, je ne le reconnaissais plus, comment pouvait-il me faire une chose pareille ? Je n'arrivais plus à trouver l'étalon, était-il partit ? Non, sinon les humains m'auraient lâché ...

- Haruso ! Je t'en supplie ...


Je commençais à voir trouble autour de moi, je ne sentais presque plus mon coeur tellement il battait vite, c'est comme quand je galope à toute allure, j'ai l'impression de voler, mais là, c'est comme si je m'étais totalement écrasée. Je n'avais même plus l'impression de vivre. Si c'est ça que l'on appelle les saillies forcées, je veux bien croire les juments qui disent que plus jamais elles ne veulent vivre ce genre de choses ... Je crois que je n'ai jamais autant versée de armes, et si Haruso ne m'aidait pas ? Si lui aussi était pris au piège ? Si tout simplement il était partit ? Je n'arrivais pas à hennir, ma seule défense était ... L'attente ....

[♣ . Je crois que je n'ai jamais fait aussi long, à croire que tes rp m'inspirent (: ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Ven 13 Juil - 10:58

Apparemment je devais arriver à la mettre en confiance, car elle sembla soudainement plus détendue que quand elle est arrivée a fond de train sur moi. Pourquoi ? je n'en savais rien.. oui je me posais des tas de question en moi, voila aussi mon caractère. Mais contrairement a moi, le nouvel arrivant n'arrivait pas a me mettre en confiance. En le voyant me revinrent en mémoire les images des expressions qu'affichaient les tueurs cette nuit là. Rien qu'à y penser j'en avais froid dans le dos. Elles avaient le don de me faire perdre mon courage. Je plaquais les oreilles contre la nuque tandis que l'homme s'approcha de la jument. Son cavalier ? On dirait bien, mais il n'avait pas l'air si sympathique que cela. Je ne l'aurais même pas cru capable de laisser une journée de liberté a Nellie. Toujours une expression de menace affichée sur le visage je reculai. pas question qu'il ne s'approche. Puis il eut l'air de parler a l'alezane et je put entendre ce qu'il disait, bien mieux que ce que m'avait dit la jument avant ce qui était paradoxal dans la mesure où la voix de l'homme était légèrement moins forte:

* Je vois que tu as trouvé un bel étalon Nellie*

Hein ? Elle avait du être libérée uniquement pour cela ? Ceci me dérangea. Juste pour cela ? Le savait-elle ? A en croire son expression de surprise et son air décontenancé elle n'avait certainement pas deviné qu'il voulait cela d'elle. Celle-ci hennit sur l'humains, un hennissement qui voulait tout dire "laisse nous tranquille !". Mais la seule chose que fis l'homme était de continuer à la caresser et continuer sa phrase:

* Les hommes ont peut-être raison, il est peut-être temps de te saillir*

Hein ! Je n'ai pas bien entendu là !? Voila bien une idée d'humain. Exploiter des chevaux, leur faire faire ce qu'ils ne voulaient pas. Les faire devenir parents pour leur retirer les poulains a leur sevrage. Une partie que je haïssais chez eux. Je hennit aussi, un hennissement plutôt hargneux. "Tu m'touche j'te bouffe" voila a peu près ce que je pouvais dire par là, mais mes pensée devenaient limite trop vulgaire pour que je l'écrive ici. Si la Jument s'était détendue, là elle redevenait stressée, tendue.

- Tu ... Tu va quand même pas faire ce qu'il te demande hein ?

Muet de surprise et même de colère, ce qui était assez difficile pour en arriver là avec moi, je fis non de la tête, ne pouvant sortir aucun son de ma bouche après ce hennissement. Mon interlocutrice tremblait de tout ses membres. J'avais envie de venir la voir, de la rassurer, mais l'homme avec son licol m'effrayait. Mon instinct me dit de fuir, mais je reste là, campé sur mes membres, le regardant sortir un autre licol a lui attacher. Et soudain, je crois que s'en fut trop, je vis sortir des fourrés d'autres hommes, dont certains a cheval. Comment pouvaient-ils savoir que j'allais être ici ? Comment pouvaient-elle, elle, laisser son cavalier faire ça. Oui elle restait sur ses pieds, elle tremblait, et ne bougeait plus. N..non !! Non. Je ne bougeais plus non plus. Ils l'accrochèrent avec des lassos et un licol en plus de celui qu'elle possédait déjà.

-Aide moi ! S'il te plait !

Cette phrase suffit a faire tilt dans mon cerveau pour me faire réagir. Je me cabrai et me mis a marcher, me décaler jusqu'à sortir du champ de vision de la jument. Son cavalier semblait un autre homme. peut-être l'appréciait elle, mais moi, là, je le trouvais bien trop différent de mon compagnon pour l'apprécier. Je regardai tout ces visage qui me suivaient des yeux. j'en reconnu certains, des anciens cow-boys... mais oui ils devaient tout autant me reconnaître. L'un d'eux m'observa un moment puis écarquilla les yeux. Mais oui, tu 'mas reconnu n'est-ce pas... plusieurs me reconnurent, plusieurs firent des commentaires. J'entendais quelques bribes de conversation " c'est l'étalon de cet homme", "oui celui qui s'est enfui", " se serait bien de le reprendre".. des trucs bien comme ça quoi... Je vis la jument se débattre encore. Et puis je fonçai sur eux. Opération kamikaze oui. Je me cabrai, je ruai; Je ne les laissai pas l'attraper, ni me ramener. Plusieurs reculèrent, d'autre se rapprochaient dangeureusement.

- Haruso ! Je t'en supplie ...

Devait elle croire que je l'avais laissée tomber ? Non, je n'étais pas un lâche, je n'étais pas un méchant. Je me retournai vers elle une seconde, voir si elle tenait toujours. Une seconde d'inattention en trop. Un lasso me tint le cou, il m'étrangla légèrement. Je me retournai, l'homme sourait:

-Tu vas voir toi, nous allons rattraper nos erreur en te capturant. En te dressant et en prouvant a cet homme que tu n'es pas inmontable et qu'il ne faut pas écarter un cheval du fort

Je n'avais pas tout compris, mais ils parlaient de "lui". Non ! Lâchez-moi ! j'étais soudainement tourmenter. Enlevée cette belle confiance en moi que j'avais acquise ce matin là. Enlevé ce courage que je pensais avoir. Mais il fallait que j'aide Nellie? Aussitôt, soudainement, je tirai fortement sur le lasso. Il ne fut pas lâché, il ne rompit pas. Je bondis quand même sur les hommes qui tenaient la jument, et me cabrai devant ce cavalier indigne. Ils ont finit par la la lâcher.

-C'est bon tu peux y aller !

Je hennit, lui disant de partir. Moi je me débattis encore plusieurs fois, la corde ne lachait toujours pas. j'étais désespéré.. fatigué... j'aurais mieux fait de ne pas me lever. De ne même pas survivre cette nuit sans lune.. de "le" suivre. Et puis je sentis la corde se détendre. A ce moment je tirai et finalement je put me libérer, une corde encore au cou, partant au galop, montrant d'un geste de la tête à la jument qu'elle devait me suivre.. je les entendais derrière. Je galopai encore et encore, mais je fus vite a bout de souffle.... Ils ne lâchaient pas eux. Je poussai la jument a s'en aller encore une fois. J'allais m'en sortir comme je m'en était sorti avant. Certainement que quelque chose m'a donné la force soudainement. Poussé par je ne savais quoi j'eut un élan et je réussi a les semer.

Une fois arrêter, étant sur de m'être éloigné je cherchai la jument des yeux, mais ne la vis pas ? ou était-elle ? S'était-elle enfuie et écartée de moi pour ne pas subir al saillie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Mar 24 Juil - 14:15

    Nellie ~


J’avais peur, pourquoi mon cavalier me faisait une chose pareille ? Que lui ai-je fais pour mériter ça ? Lui en qui j’avais confiance, jamais je ne l’aurais crus capable d’une telle chose, pas envers moi ! Alors que mon sois disant super cavalier me tenait, j’essayais de me défaire de son emprise, je donnais des coups de dents, du moins j’essayais parce que ce n’était franchement pas facile. Je n’arrivais pas à voir Haruso, il y avait trop de mouvement par là où il se trouvait, j’en avais mal à la tête de se raffuts, je le voyais de temps en temps, enfin surtout ses crins qui volaient dans tous les sens, et si les humains lui faisaient quelque chose ? S’ils le blessaient ? Je m’en voudrais toute ma vie, lui qui veux seulement … Seulement quoi ? Partir ? M’aider ? Je ne sais pas trop, en tout cas, ils ne comptent pas les écouter à ce que je peux voir. J’avais les larmes aux yeux, et je voyais vraiment rien, du moins, c’était totalement flou, comment je peux faire si je dois partir à toute vitesse ? Je réfléchissais tellement que quand la pression sur ma longe se défis, je ne compris pas tout de suite, et au dernière moment, un humain la pris quand je commençais à partir, mais apparemment, il ne l’avait pas bien en mains, car j’avais réussis à partir, à moins que je sois en train de le trainer derrière moi. Un regard rapide en arrière, non personne, ni accroché à ma longe, ni nous poursuivant, enfin, me poursuivant étant donné que j’avais perdu la trace de Haruso, forcément … Je marchais, je n’y voyais rien, je tournais la tête dans tous les sens, je ne le voyais nulle part, j’avais peur, il avait réussis à me mettre en confiance, et me voilà seule, sans personne près de moi … Un craquement de branches me fit faire un écart, et je me pris une branche sous l’œil, me faisant saignée assez fortement, mais je n’allais pas mourir à cause de ça, ça s’arrêterais bien un jour. Je marchais doucement cette fois, je ne comptais pas me reprendre une branche, surtout que j’aurais pu perdre la vue si la branche avait était plus haute, enfin bref, il fallait que je trouve un coin d’eau, et ensuite je chercherais Haruso. Le bruit de l’eau me vint aux oreilles, je le suivis en marchant tout aussi doucement et prudemment, il ne fallait pas que je perde la trace de bruit, et il ne fallait pas que je me reprenne une branche parce que franchement, c’est ridicule … Je trouva finalement le point d’eau, une petite cascade coulait entre pleins de rochers et la végétation avait poussé, je crois qu’on appelle ça de la mousse, je ne suis pas très sûr … Je me regarda dans l’eau, mon reflet était un peu trouble, normal en même temps. Je retenue ma respiration et plongea la tête dans l’eau, quand je ressortis, je voyais du sang dans l’eau, j’en conclus donc que je n’avais plus rien sur le visage, du moins, plus grand-chose, parce que je doute que ce soit de l’eau qui arrête une hémorragie … Je partis donc à la recherche d’Haruso, à vrai dire, je ne savais pas pourquoi je le cherchais, si il était partis sans m’attendre, il ne partirais pas à ma recherche, alors pourquoi je le ferais moi ? Peut-être pour le remercier, oui voilà, je vais le chercher, le remercier et ensuite partir … Mais où ? Retourner en ville pour finir pendant 1 semaine au box après ce que je viens de faire , ne plus avoir la même complicité avec mon cavalier, je n’arriverais pas à avoir de nouveau confiance en lui, pas après ce qu’il m’a fait, je croyais que j’allais simplement en ballade, et voilà qu’au final, il voulait me saillir à un étalon sauvage, mais bien sûr, la bonne blague … Je marchais sans trop savoir où je devais me diriger, et forcément, dans le genre mauvaise rencontre, je suis la meilleure. Un étalon était devant moi, il était gris, comme Haruso, je m’avança, et au dernière moment, je remarquai que ce n’était pas lui, sauf qu’il m’avait déjà vu, ou sentis, je sais pas trop.

« Bonjour jeune demoiselle, je peux vous aider ? »


Haha, la bonne blague, il se prend pour qui lui ? Moi je cherche juste Haruso, je ne cherche pas l’amour alors qu’il change vite de chemin …

« Non non je cherche juste un ami »

Il me regarda, j’ai dit quoi pour qu’il me fasse ce regard-là ? Non sérieux il devient limite flippant la …

« Je peux être ton ami si tu veux »

« Oui bon c’est bon là le dragueur des plaines ça va un moment … Lâche moi maintenant ! »

Je lança un coup de dents dans le vent, le faisant un peu reculé, toujours son regard à la con là, je renâclai assez fort et changea de chemin, encore heureux qu’il ne me suive pas. Bon maintenant, je me demande bien où peut-être Haruso, je devrais sûrement l’appeler non ? Se serait une bonne idée, mais d’abord je m’éloigne de ce fichu dragueur, on sait jamais, il pourrait revenir à l’attaque. Je m’éloigna donc au petit trot, et arrivais dans un grand espace, je pus enfin appelé.

« Haruso ! »


Je ne sais pas si ça servira à grand-chose, mais après ça, je ne sais pas quoi faire, parce que marcher toute la journée sans savoir où cherchais, c’est pas forcément la meilleure des solutions. J’espérais quand même qu’il soit là, je sais pas pourquoi, peut-être parce qu’il a réussi à me mettre en confiance en pleins lieu sauvage, ou encore parce qu’il ne m’a pas saillie comme les hommes le demandait, alors qu’après tout, il a l’instinct de saillie quand il y a les chaleurs, et pourtant, il m’ a aidé …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Mar 18 Sep - 21:06

Haruso, a nouveau seul, pour peu de temps.

Je regardai de tout côté, espérant apercevoir la jument alezane. A droite, rien a part une grande saillie rocheuse qui menait au grand rocher. A gauche rien d'autre que le bois, si obscure au lointain. Mais j'étais optimiste, elle devait avoir échappé a ses poursuivants -aux humains je veux dire - et m'avait tout simplement perdu de vu, étant donné que je lui avait fait signe de partir et qu'après je n'ai fait que galoper tout droit sans me préoccuper de ce qui se passait derrière. C'était donc de ma faute ? Ma faute si je ne la voyait plus maintenant ? C'était toujours a cause de moi..toujours

~~Flashback~~

- Tu a recueillit ce poulain et s'il refuse d'être monté plus tard ?
- Je le garderais en ami.
- Les hommes seront jaloux s'il n'y a que toi qui le monte.. il pourrait t'arriver malheur..
Deux hommes discutaient, moi j'était couché, écoutant d'une oreille distraite. Si j'avais su plus tôt que je lui attirerais des ennuis...


~~Fin~~

Argh.. j'avais horreur d'avoir un de ces...trous noirs disons. Un retour de souvenir, ou flashback qui me parvenait tout d'un coup dès que je pensais au passé. Si seulement j'avis eu une vie disons normale... Avec deux pertes durant cette périodes c'était un peu trop.. Bon..il fallait que je me ressaisisse et que j'arrête de penser pour ne pas perdre une troisième personne même si je ne la connaissais que depuis quelque minutes. Je décidai de continuer tout droit, entre les arbres et les rochers.. tandis que je marchais au pas je n'avais de cesse de me donner des pensées positives : très certainement elle me cherche, quand je la retrouverais tout se repassera bien.. Et puis j'entend une rumeur lointaine. Une vois..ou deux.. pas si loin que ça en fait. J'ai marché en direction de cela et j'ai vu Nellie aux prises avec un étalon pas des plus plaisant. Je n'osais pas intervenir -et lâche en plus- mais j'entendis très bien par contre:

« Je peux être ton ami si tu veux »

« Oui bon c’est bon là le dragueur des plaines ça va un moment … Lâche moi maintenant ! »

Elle l'avais rembarré très justement. J’espérai tout de même qu'il ne la suivrait pas. ouf..avec un soupir il partit dans la direction opposée. Mais le problème était que la jument partit elle aussi..au galop. Elle devait ne pas m'avoir vu, alors je la suivit, voir ce qu'elle allait faire - non je ne suis pas lâche, lâchez moi >< - et elle arriva sur des plaine sou elle cria mon nom a pleins poumons:

« Haruso ! »
-j'suis là !

Ni une ni deux je sortis de là où j'étais et m'approcha d'elle, avec un grand et franc sourire -vous voyez je l'avais dit !- heureux qu'elle aille bien, juste avant de m'apercevoir d'une petite plaie près de l'oeil.

-Tu as.. donc réussi a fuir les humains...

Belle déduction de ma part dit donc. Ah peine a-t'elle répondu que les choses se sont gâtées. L'étalon de tout a l'heure a repointé son nez. En fait il 'avait suivit, et cela n'avait pas l'air de lui plaire que je fut a ses côtés. Problème numéro un il était en colère et croyait que je la draguait a sa place -jaloux ?-, Problème numéro deux il était bien plus grand et plus musclé que moi. Première chose que j'ai faite ? Un truc fou, comme d'hab':

-Toi l'dragueur, tu dégage de là. Même pas fichu que l'on t'accorde une confiance alors bon.

Okay.. Question réparties je n'était pas bien calé. il a du avoir du mal a avoir cette information jusqu’à son cerveau, car il s'immobilisa un moment avant de me parler, d'un voix grotesque qui m'aurait fait rire si je n'étais pas en mauvaise posture face a lui.

-Dégage simplement, ça m'évitera de te faire mal.

J'ai reculé d'un pas, mais je ne pu m’empêcher de réprimer un petit gloussement. Et pourtant j'étais légèrement apeuré. L'autre s'est cabré, montrant bien son mécontentement. J'ai alors profité de cela pour reculer d'avantage vers Nellie et lui chuchoter:

-Désolé l'prince charmant pourra pas frapper mais il y a une tactique vieille comme le monde face a ce genre d'individu.

S'aurait pu être la fuite, mais le fait de faire le cheval pas impressionné la carrément étonné."gné" je crois que c’est ce qu'il 'ma sortis; J'ai profité de cela pour me cabrer aussi -moins haut oui- et le bousculer. Ce n'était pas un pros de l'équilibre vu qu'il a dérapé et qu'il est tombé. L'ignorant ensuite royalement je me suis retourné vers Nellie et, souriant chaleureusement- reprit :

- Je suis content que tu ailles bien .

(HS: c'pas mon meilleur rp, mais j'ai fait du mieux que je pouvais en ces temps durs de manque d'inspi... pour te faire plaisir ^^)


Dernière édition par Xaalan le Sam 22 Sep - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Sam 22 Sep - 18:26

    Nellie ~


J’avais l’impression de le chercher depuis des heures, c’est comme si j’avais besoin de lui pour que le temps passe vite, c’était quand même bizarre, je ne le connais que depuis … Aller … Trois heures ? Je n’ai pourtant jamais eu besoin de quelqu’un pour vivre, pour que le temps passe, j’avais juste besoin que mon cœur bat, pourquoi aujourd’hui, pour avec lui, mon cœur a désormais besoin de quelqu’un ? C’est comme un caprice qu’il me ferait là comme ça, pour aucune raison … Tellement prise dans mes pensées, je ne remarqua la présence d’Haruso que quand celui-ci m’adressa la parole.

-J'suis là !

Je me retourna vivement, ayant même un petit vertige mais je repris bien vite mes esprits fallait quand même pas que je tombe dans les pommes juste parce que je me suis retournée trop vite, se serait vraiment très ridicule … Il affichait un sourire, un très beau sourire, je ne pus m’empêcher d’en faire de même. Je n’arrivais même pas à sortir un mot, ma gorge était comme nouée, mais à cause de quoi ? Je ne suis même pas stressé, pas triste … Mais heureusement, il enchaina très rapidement.

- Tu as … donc réussis à fuir les humains
- Oui comme tu peux le voir

Je n’avais pas répondu sèchement mais … normalement. On eut pas le temps de parler d’autre chose que le boulet de tout à l’heure revenu, apparemment il ne supportait pas que je me trouve en présence d’un autre étalon que lui.

-Toi l'dragueur, tu dégage de là. Même pas fichu que l'on t'accorde une confiance alors bon.


Je n’osais même pas m’interposer, je les laissais régler leurs différents entre eux, même si je pense que je suis un peu la cause de tout ça. Si je disais quelque chose, Haruso passerait pour un abruti qui sais pas se défendre sans l’aide d’une ridicule jument domestique. Alors qu’il se parlait, pas franchement amicalement, le gogolito de service se cabra, je crus qu’il allait taper Haruso, ce que je n’aurais pas pu supporter, mais finalement non, il réussit à l’éviter.

-Désolé l'prince charmant pourra pas frapper le monde mais il y a une tactique vieille comme le monde face à ce genre d'individu.


A ses mots, Haruso se cabra pendant que l’autre essayer encore de comprendre. Le dragueur de service, surpris, dérapa sur le sol pourtant très sec. Je rigola à ne plus pouvoir m’arrêta, mais il fallut bien, étant donné qu’Haruso venait de se tourner vers moi, ce n’est pas le moment de passer pour une débile.

- Je suis content que tu ailles bien.


Je ne pus m’empêcher de sourire à pleine dents, bon c’est sur si j’avais quelque chose, je doute qu’il allait s’en réjouir.

- Merci. Tu m’as débarrassé d’un abruti, au moins je pourrais rester tranquille avec toi, mon sauveur.


Je fis un petit clin et commença à avancer, me retournant vers lui, lui faisant signe de me suivre. En fait, j’avançais sans trop savoir où j’allais, je regardais en l’air, laissant mes crins volaient en liberté, je sentais enfin se qu’étais la vrai liberté.

-Et si tu me faisais découvrir ton monde ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Ven 2 Nov - 21:14

Haruso, va faire visiter un peu a sa nouvelle amie.

Moi je souriais bêtement.
L'autre été partit, et c'était tant mieux, je n'avais sacrément plus envie de me battre.. oui assez d'action pour moi en cette journée. Déjà les humains, ensuite le dragueur... Si j'avais été méchant j'aurais pu dire que tout était de la faute de cette jument mais ce n'était pas le cas...ou presque. Je ne lui en tenait pas rigueur, elle me faisait sourire et je l'appréciait juste pour sa présence. Après avoir chassé l'individu je me suis retourné vers elle et elle m'a souri a pleine dents tout en me remerciant d'une manière que je trouvai assez inattendue:

- Merci. Tu m’as débarrassé d’un abruti, au moins je pourrais rester tranquille avec toi, mon sauveur.

heu..heu.. ben de rien alors. J'l'ai fait comme ça. Mais je ne pensais pas être qualifié de "sauveur". Je n'avais pratiquement rien fait. au début j'avais même songé a fuir alors bon... Ah oui en reparlant de lui il s'était relevé et avait proféré quelque menaces et injures sur moi avant de partir au galop a la recherche d'autres personnes a embêter-ou de truc pour penser sa blessure-. Hihi. je me suis fendu d'un sourire malin rien qu'a cette pensée. A ce moment Nellie reparla a nouveau et malgré mon inattention je réussi a capter toute sa phrase :


-Et si tu me faisais découvrir ton monde ?

Découvrir ?
Ah oui l'espace d'un instant je faillit oublier qu'elle appartenait a un humain.. a la fin de la journée elle allait surement devoir repartir.. Et si se n'était pas la fin de la journée se serait plus tard.. le lendemain.. A cette pensée je perdis un peu mon sourire. Dommage.. C'est vrai que moi je ne pouvais m'approcher de la ville. Puis je relevai la tête et lui répondis gentiment:

-Mais bien sur demoiselle, j'en serais ravi

Cela a prendre avec ironie bien sur. Je n'étais pas si Galant que ça ... Moi j'aimais bien m'amuser, et je n'étais pas droit et rigide comme certains. Je souris a nouveau- elle allait me prendre pour un fou si ça continuait ce petit manège - et montra d'un signe de tête qu'elle pouvait me suivre. Je me mis a marcher en direction de la forêt histoire de lui montrer un peu. Enfin..je ne savais pas ou j'allais. tout en amrchant a côté d'elle je me mis a parler du "monde sauvage" comme si je le connaissais depuis très longtemps:

-Tu dois savoir tout ça mais être solitaire c'est disons..cool. pas de responsabilité, pas d'horaire. Les humains te fichent la paix si tu sais les éviter. Moi y en a encore qui me cherchent, et ça, ça m'énerve.Tu peux marcher en forêt, tu peux aller partout. Les humains t'obligent a rester sur les chemins. Un autre truc bien c'est que tu mange quand tu veux, tu n'as pas a attendre...

Je faisais des éloges sur ce monde car je l'aimais mais j'avais omis, sans le vouloir vraiment, les dangers qui le jonchais. La peur d'être capturer ou attaqué par un prédateur. Oui des fois je me retournais pour voir si je n'était pas suivi ou bien je sursautait a certains bruits. Je souris a nouveau. Sans m'en rendre compte je suis revenu a l'endroit ou nous nous étions rencontré Nellie et moi, sous l'ombre du gros rocher. L'eau coulait toujours autant et -je me baissai pour boire- était toujorus aussi froide. Après m'être un peu désaltéré je me remis a parler :

- J'ai pas toujours été sauvage d'ailleurs j'avais appartenu aux humains, alors je sais de quoi je parle en avantage. mais au moins avec les Humains tu te sens moins en danger dans le box qu'au milieu de la plaine, des fois on a peur de s'endormir... Si tu reste encore en liberté j'aimerais que tu fasse attention, je m'en voudrais si tu te faisais attaquée. Et... a mais je parle je parle.. je ne te laisse pas ne placer une.. désolé.

C'est vrai j'étais un peu gêné par cette impolitesse, je ne lui laissais même pas l'occasion d'en placer une. Oui elle m'avait demander de faire découvrir ce monde mais je devrais ne pas y aller aussi vite. Doucement je me rapprochai d'elle et lui dit simplement:

-et toi.. parle moi un peu de ta vie en ville...

J'étais toujours heureux de sa présence. Quelques feuilles mortes se mirent a voleter de-ci de-là. J'entendais des bruits au loin. Certains craquements me firent sursauter mais ce n'était rien, vraiment rien. Je ne voulais pas que l'on revienne, se serait injuste..vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Ven 2 Nov - 22:25

    Nellie ~


Je ne saurais pas comment décrire Haruso, gentil ? Etrange ? Juste sympa ? Franchement, j’arrive pas à me décider, mais en tout cas, si il essaie de faire l’étalon qui a un cœur de pierre et qui veut vivre sa vie tout seul, c’est un peu raté, étant donné que depuis le début, il m’aide, ou alors il fait ça par pur gentillesse, histoire de se débarrasser plus vite de moi … Pourquoi il a arrêté de sourire ? J’ai dit quelque chose de mal ? Enfin pas que je sache, la seule chose que j’ai demandé, c’était de me faire voir les alentours, je ne vois pas ce qu’il y a de mal, m’enfin.

-Mais bien sur demoiselle, j'en serais ravi

Euh je dois le prendre comme là ? Non parce qu’il ne dit pas ça avec beaucoup d’enthousiasme … Enfin le plus important c’est qu’il est accepté, non sinon je me serais sentie, comment dire, débile ? Stupide ? Tout ce que vous voulez sauf intelligente … Un petit signe de tête me fit avancer en sa direction, le suivant comme un parfait petit toutou, bon j’ai pas à me plaindre, il est déjà bien gentil de rester avec moi.

-Tu dois savoir tout ça mais être solitaire c'est disons ... Cool. Pas de responsabilité, pas d'horaire. Les humains te fichent la paix si tu sais les éviter. Moi y en a encore qui me cherchent, et ça, ça m'énerve. Tu peux marcher en forêt, tu peux aller partout. Les humains t'obligent à rester sur les chemins. Un autre truc bien c'est que tu manges quand tu veux, tu n'as pas à attendre...

Je l’écoutais faire d’énormes éloges sur la vie sauvage, oublierais-t-il de parler des points négatifs ? Comme par exemple, tomber sur une jument totalement attardée qui ne sait pas se défendre contre de simple humain, ou encore faire fuir un stupide dragueur …. Nous étions revenu au point de départ, le gros rocher. Les humains n’étaient plus là, bon ou mauvais signe ? Je m’en fichais un peu pour le moment, en présence de Haruso, j’oubliais tout, mes problèmes de sociabilité, de timidités, je crois que c’est la première fois que je parlais autant avec un étalon. Il pencha sa tête vers l’eau, et je fis exactement pareil, j’avais la bouche pratiquement asséchée par toute ses courses, à fuir, à crier.

- J'ai pas toujours été sauvage d'ailleurs j'avais appartenu aux humains, alors je sais de quoi je parle en avantage. Mais au moins avec les Humains tu te sens moins en danger dans le box qu'au milieu de la plaine, des fois on a peur de s'endormir... Si tu restes encore en liberté j'aimerais que tu fasses attention, je m'en voudrais si tu te faisais attaquée. Et... a mais je parle je parle... Je ne te laisse pas ne placer une... Désolé.

Je rigola doucement, il est vrai que je ne parlais pas depuis tout à l’heure, mais ça ne me dérangeais pas vraiment.

« Ne t’en fais pas, j’aime bien t’écouter parler »

Bon, qu’il n’aille pas croire que j’éprouve quelque chose pour lui c’est juste de … de … bon. De l’amitié ? Oui voilà, c’est ça, c’est mon ami, on va dire ça. Sans que je m’en rende vraiment compte, la distance entre lui et moi avait énormément raccourcis …

-Et toi... Parle-moi un peu de ta vie en ville...

Ma … Vie … En ville …

« Par où commençait … Ah oui, je suis toujours seule, personne n’ose venir me parler, ils pensent surement que je suis folle alliée, que je vais les dévorer quand ils vont ouvrir la bouche. Moi tout ce que je demande c’est un peu d’attention, je suis sûr que je ne leurs manque même pas là »

Je le regarda, ou le fixa, ça dépend du point de vue. Son regard était doux, il n’était pas effrayé, il me m’était en confiance, il était gentil, il a tout de … L’étalon … Aller chut, tu te fais des films là.

« En fait, je crois bien que tu es la seule personne à ne pas avoir fui devant moi, tu y as peut-être songé, c’est obliger, mais tu es restais, et tu vois, c’est ce genre de chose que j’apprécie, c’est sympa de pouvoir parler avec quelqu’un »

Des bruits , je n’aime pas vraiment ça. Je perds mon sourire, ma joie de vivre, j’ai peur. Et si quelqu’un venait me chercher ? Je ne reverrais plus jamais Haruso. Lui il s’en ficherait pas mal, mais moi, je deviendrais quoi ? Il est le seul ami que j’ai. Mais quand je tourna le tête vers le bruit, un écureuil sortis d’un buisson, je souris, amusé.

« Se n’était qu’un petit animal, j’ai vraiment crus que quelqu’un allait venir et qu’après le son de ta douce voix …»

Quand je remarqua ce que je venais de dire, mon respiration se coupa, mon cœur s’arrêta durant une demi seconde, j’avais envie de me taper la tête contre un arbre.

« Désolée je … Je … »

Je n’avais rien à dire en fait, je recula, baissa la tête et partis. La pluie commença à tomber, histoire de vraiment faire une histoire bien dramatique, pour bien vous plombez le moral. Je trouva une petite grotte, je m’ébroua et ne bougea plus, en laissant couler toute les larmes de mon cœur.

« Je suis stupide, voilà c’est ça, stupide. La jument la plus abrutie que j’ai jamais vu, c’est moi. Vous voulez faire une boulette contactée moi ! Je rencontre l’étalon parfait, je m’entends bien avec et pouf ! Par magie, je gâche tout, mais qu’elle bouffonne je suis ! »

Je pense que je ne me suis jamais autant détestée, je hurlais, pleurais en même temps, c’est un sympathique mélange je trouve … Si je pouvais mourir dans cette grotte, ça serait pas mal.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Sam 3 Nov - 11:46

Haruso, "..."

Quand je lui ai demandé comment était sa vie en ville elle a d'abord hésité, je n'aurais peut-être pas du lui demander cela, c'était peut-être indiscret de ma part. Puis elle a prit la parole, j'étais content de savoir qu'elle n'avait pas l'air de l'avoir mal pris :


« Par où commencer … Ah oui, je suis toujours seule, personne n’ose venir me parler, ils pensent surement que je suis folle a lier, que je vais les dévorer quand ils vont ouvrir la bouche. Moi tout ce que je demande c’est un peu d’attention, je suis sûr que je ne leur manque même pas là »

Ah bon ?
On ne veut pas d'elle non plus ? Tien ça me rappelais quelque chose ça. Moi on me rejetait plusieurs fois parce que j'avais été chez les humains et que parfois je les protégeais en disant qu'ils n'étaient pas tous si méchants que cela. Et pour cause celui que j’ai connu m'avait soigné et me respectait, et j'étais même presque sur que les chevaux domestique n'étaient pas tous si triste là bas. Elle avait marqué une pause dans son récit, et moi je me demandai pourquoi les autres la rejetaient ainsi. Peut-être qu'elle se rabaissait aussi.
Elle continua son récit et moi je l'écoutai attentivement :

« En fait, je crois bien que tu es la seule personne à ne pas avoir fui devant moi, tu y as peut-être songé, c’est obliger, mais tu es restais, et tu vois, c’est ce genre de chose que j’apprécie, c’est sympa de pouvoir parler avec quelqu’un »

Je suis le seul ? Vraiment ? Non je n'avais pas vraiment songé a partir d'ici lorsque je l'ai vue et pour cause je l'ai cherchée juste après. Je ne comprenais pas comment on pouvait la rejeter, peut-être quand l'on n'avait aucune raison. C'était bien des imbéciles ça....pfff.. Je me surpris a soupirer. Et quand je regardai la jument elle avait perdu son sourire et semblait effrayée. Quoi ? Ah les bruit. C'était ainsi la liberté..on avait moins de sécurité. J'avais moi-même sursauté, puis je vis que ce n'était qu'un simple écureuil. Oui... un petit rongeur pouvait me faire peur. Oui ben c'était pas de ma faute. Nellie sembla se détendre alors et recommença a parler. Moi j'aimais bien écouter, autant que parler:

« Se n’était qu’un petit animal, j’ai vraiment crus que quelqu’un allait venir et qu’après le son de ta douce voix …»

J’ai du rougir, mais heureusement grâce a mes poils cela ne se voyait pas. Oui un mâle qui rougit ça le fait pas trop. C'est que..l'on ne me faisait pas beaucoup de compliments en ce moment alors bon.. C'était bizarre. Elle, elle eut l'air même plus gênée que moi et se reprit en s’excusant, puis en bafouillant. Et avant que je ne puisse dire quoi que se soit elle se recula, baissa la tête et partit, me laissant seul a côté du torrent.
Il y avait eut un problème ? Je ne savais pas lequel, mais je savais que pour une jument timide comme elle -ce que j'ai pu constater- dire cela était peut-être un peu trop fort. Et génial.. la plus qui s'installait maintenant. Cela commença par quelque goutte pour finir en une véritable averse. En très peu de temps je finis trempé. pff.. galère..je n'aimais pas cela, il fallait vite que je m'abrite. Je pensai a un arbre quand un flash rapide suivit d'un gros grondement me firent changer d'avis.. un orage.. supeeeer. J'avais quand même envie de retrouver Nellie, et j’espérais qu'elle s’abriterait. Je partit au galop et, suivant les trace que, par chance, la pluie n'avait pas effacés - et grâce a elle il y avait des traces - et arrivai a une grotte.
Je m'engouffrai de dedans. Aucun doute elle devait être a l’intérieur . Alors que je marchais dans l'obscurité - a peine quelques pas - j'entendis une plainte. Quelqu'un pleurait. Je m'approchai et vis que c'était elle. pensant que sa tristesse était de ma faute je voulu sortir de la grotte mais il fallut que le sol glissant me fasse déraper et faire du bruit.Gêné je n'eut d’autre, choix que de revenir vers elle et lui parler doucement :

-Hé... Qu'est-ce qui t'as prit ? Je suis désolé si je t'ai peinée, je ne veux pas que tu parte ... et je ne veux pas te voir pleurer

Je souris, histoire d'essayer de la rassurer et de me rassurer, tandis qu'éclatait encore dehors un bruit de tonnerre. Je continuai a lui parler doucement, comme pour la consoler :

-Et qu'importe ce que disent les autres moi je t'apprécie comme tu es et tu as tors. Je n'avais eut nullement l'intention de partir.

C'etait vrai, elle avait du croire que je ne faisait ça que par hypocrisie mais ce mot..je ne le connaissais pas vraiment en fin de compte. J’espérai qu'en me voyant elle ne repartirait pas, et je restai debout devant elle, là, comme un idiot, a attendre une quelconque réaction de sa part, mais aussi l’arrêt de la pluie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Sam 3 Nov - 19:28

    Nellie ~


J’étais stupide, je le savais depuis que je suis née, mais là, ça c’était vraiment confirmée. Je rencontre quelqu’un de bien, je m’attache à lui, et pouf, comme par magie, comme si quelqu’un venait me frapper à coup de baguette magique, je gâche tout en quelque parole totalement stupide, comme si lui en avait quelque chose à faire de moi sérieux … Un bruit de pattes sur le sol rocailleux de la grotte, me fait retomber sur terre, j’ai envie de me retourner, mais je n’ose pas, je n’arrive même pas à sentir la moindre odeur avec cette pluie. Si ce n’est pas Haruso ? Si c’était un ennemi, j’ai peur, je ne bouge plus, il fait sombre dans la grotte, j’ai peut-être une chance pour ne pas être remarquée... Puis finalement, je prends mon courage à deux pattes, et me retourne, c’est bien lui, Haruso. J’ai envie de sourire, mais je ne fais rien, après être partis comme une voleuse, il n’a sûrement pas envie de sourire, d’être heureux, mais si il est là, c’est au moins qu’il tient à moi, non ? Ou alors il cherchait juste un abri, et par malchance, il est venu jusqu’à moi.

-Hé... Qu'est-ce qui t'as pris ? Je suis désolé si je t'ai peinée, je ne veux pas que tu partes ... et je ne veux pas te voir pleurer

Il sourit, dois-je faire pareil ? Je ne sais pas trop, en fait, je n’arrive même plus à réfléchir, je l’écoute, tout simplement. Je ne me passe pas de sa douce voix, il est rassurant en quelque paroles, mais un énorme coup de tonnerre vient gâcher se petit moment, je me mets à trembler comme un jeune poulain, je n’arrive même pas à prononcer un mot, de toute façon, c’est mieux, comme ça je ne dirais pas d’autre bêtises, mais je dois avouer que l’envie de sourire est très forte …

-Et qu'importe ce que disent les autres moi je t'apprécie comme tu es et tu as tors. Je n'avais eu nullement l'intention de partir.

Il … M’apprécie ? Ses mots sont doux, ils sonnent vrais, je ne peux pas penser une seule seconde qu’il me mentent, je l’aime bien moi aussi, quoi que le bien est surement de trop, je ne sais pas trop ce que je ressens, c’est bizarre, j’oublie tout en présence de lui, mais c’est surement dû au fait que je n’ai jamais vraiment parler avec les autres, c’est nouveau, oui voilà, nouveau, un ami, c’est ce qu’Haruso est pour moi, un ami ….

« Je ne sais pas trop quoi te dire à par merci, je pense que c’est déjà pas mal… Je n’ai jamais eu quelqu’un avec qui parlais, même pas cinq petites minutes, et voilà que j’ai passé énormément de temps avec toi. Peut-être que pour toi ce n’est rien, que tu as l’habitude d’être avec des personnes, mais pour moi c’est nouveaux … »

Je fis une petite pause, histoire de ne pas trop en dire non plus. J’ai peur de sa réaction, comment va-t-il le prendre ? Je ne veux pas qu’il parte, au contraire, si seulement je pouvais rester tout le temps avec lui, mais c’est surement une chose impossible. Un nouveau coup de tonnerre retentit, je me figea, attendit un petit instant avant de reprendre, histoire de ne pas dire une syllabes sur deux quand je lui parle.

« J’ai peur d’un simple orage, tu me vois vraiment vivre dans un endroit comme celui-ci ? Je serais capable d’avoir peur de ma propre ombre, alors que toi tu es toujours sur de toi, tu arrives à te défendre contre une bande de stupides humains, et tu arrives même à m’aider, alors que moi, je suis incapable de renverser un humain quand il me tient. Tu trouves facilement à manger alors que je pourrais tomber sur une plante toxique la manger et … tu connais la suite »

Je ne sais pas vraiment où je veux en venir, peut-être qu’en fin de compte je suis trop différentes de lui ? Jamais je ne pourrais passer ma vie à ses côtés … Une odeur que je connais vient titiller mon esprit, je comprends très vite, si je peux la sentir, alors lui aussi, ce qui me gêne d’avantage.

« Enfin bref, on est différents, mais ma mère me disait souvent que les opposés s’attirent, mais quand je nous vois, je pense que c’est totalement stupide … Je ne vois pas tes yeux brillaient quand tu me regardes, tu restes normal, pour toi, je suis la jument de ville qui ne sais pas se débrouiller toute seule, je suis l’exclus. Alors que pour moi, tu es l’étalon qui m’a sauvé, celui qui n’as peur de rien … »

Mon cœur vacille, je stresse, je comprends mieux ce que je ressens au fur et à mesure que je parle. Vous savez se sentiments que l’on ressent quand on voit une certaine personne, se sentiments qui nous donne envie de nous réveiller le matin, juste pour voir son sourire, se sentiments qui nous fait avoir un but dans la vie.

« On m’a toujours dit de poursuivre mes rêves, mais quand se rêve est impossible, comme on peut faire ? Attendre quand même est désespéré ? Je me dis que je ferais mieux de rentrer chez moi, mais je serais encore capable de me perdre et de me faire attaquer par je ne sais quel animal sauvages, même un faon c’est plus courageux que moi, ridicule … »

Je baisse la tête, honteuse. Mais je reste devant lui, une petite onde de courage me traverse, j’arrête de trembler, je le fixe, aucun sourire sur mon visage, même si au fond de moi je suis heureuse, pour rien d’ailleurs, mais être en face de la personne qui fait battre votre cœur, sa vous change vraiment. Je n’osais plus rien dire, avait-il compris le fond de ma pensée ? Je ne pense pas avoir besoin de lui faire un dessin ou de lui donner une définition, mais bon, peut-être va-t-il faire exprès de ne pas comprendre …




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Dim 11 Nov - 19:45

Haruso, le tonnerre ça fait peur ~

Après lui avoir parlé je ne bougeai pas. Elle se retourna vers moi et me fixa. Elle avait l'air d’avoir pleurer, ça elle ne pouvait le nier. Et bien que je ne comprit pas vraiment cela je souris, mais aussi compatis a sa douleur. Si elle était triste c'était réel, je ne pensais pas une seconde que cela pourrait être une comédie quelconque ayant pour but de me rapprocher d'elle. D'ailleurs je me rapprochais d'elle, alors comédie ou pas, ça marchait. Elle me parla d'une voix douce, qui semblait exprimer de la reconnaissance..ou je ne savais quoi d'autre.

« Je ne sais pas trop quoi te dire à par merci, je pense que c’est déjà pas mal… Je n’ai jamais eu quelqu’un avec qui parlais, même pas cinq petites minutes, et voilà que j’ai passé énormément de temps avec toi. Peut-être que pour toi ce n’est rien, que tu as l’habitude d’être avec des personnes, mais pour moi c’est nouveaux … »

Moi habitude d'être avec des personnes ? Ah ah laissez moi rire, nan les gens n'aimaient pas être auprès de moi, ils me voyaient beaucoup comme un traître, ce que je ne comprenais pas vraiment. Moi je ne voyais pas forcément les humains comme des monstres, mais plus comme des être vivants qui avaient chacun leurs caractères. Certains étaient gentils et étaient appréciés, tandis que d'autre.. ne méritaient peut-être pas de vivre qui sait. Peut-être étaient-ils même obligé de capturer les chevaux. mais qu'est-ce que je raconte moi ? Je reportai mon regard sur Nellie tandis qu'elle continuait sur sa lancée, après avoir sursauté d'un coup de tonnerre

« J’ai peur d’un simple orage, tu me vois vraiment vivre dans un endroit comme celui-ci ? Je serais capable d’avoir peur de ma propre ombre, alors que toi tu es toujours sur de toi, tu arrives à te défendre contre une bande de stupides humains, et tu arrives même à m’aider, alors que moi, je suis incapable de renverser un humain quand il me tient. Tu trouves facilement à manger alors que je pourrais tomber sur une plante toxique la manger et … tu connais la suite »

Je connais la suite oui. tout le monde peut se tromper. Je n'avais pas peur de l'orage quand j'en avait l'habitude. J'avais l'impression qu'elle me voyait comme quelqu'un de courageux et fort.. mais non, je en l'était pas. j'étais souvent comme les autres chevaux qui favorisaient la fuite. Je n'étais pas lâche, mais c'était tout. Et elle semblait se voir comme.. heu non j'vais pas le dire, mais j'étais sur d'une chose, ce n'était pas cela qu'elle était. je me rapprochai légèrement d'elle, a peine quelque pas tandis qu'elle continuait sa longue tirade


« Enfin bref, on est différents, mais ma mère me disait souvent que les opposés s’attirent, mais quand je nous vois, je pense que c’est totalement stupide … Je ne vois pas tes yeux brillaient quand tu me regardes, tu restes normal, pour toi, je suis la jument de ville qui ne sais pas se débrouiller toute seule, je suis l’exclus. Alors que pour moi, tu es l’étalon qui m’a sauvé, celui qui n’as peur de rien … »

Mes yeux ne brillent jamais, c'est ce que je pourrai répondre. Non.. quand je la regardais je voyais une jument de ville, pas stupide. Et même une jument que j’appréciais, que je voulais aider et protéger, mais je ne savais même pas si j’en étais capable moi-même. J'étais un solitaire moi, je ne me voyais pas vivre avec quelqu'un.. même si cette idée ne me déplaisait pas, les gens ne voulaient pas vraiment de moi alors bon.. je la vis trembler ? Que se passait-il donc ? Elle avait l'air stressée mais elle continua :

« On m’a toujours dit de poursuivre mes rêves, mais quand se rêve est impossible, comme on peut faire ? Attendre quand même est désespéré ? Je me dis que je ferais mieux de rentrer chez moi, mais je serais encore capable de me perdre et de me faire attaquer par je ne sais quel animal sauvages, même un faon c’est plus courageux que moi, ridicule … »

Mmmh.. je réfléchis.. ça m'avait tout l'air d'une sorte de déclaration.. QUOII !? Oh ne vous en faites pas je n'ai pas sursauté, je n’ai même pas ciller. Quelqu'un qui m'aime ? je n'ose pas y penser, c'est impossible. Quelque chose ne tournais pas rond chez moi, ce devait être une hallucination. Presque convaincu par ma fausse excuse je lui répondis gentiment:

-heu... ah voila j'ai quelques trucs a dire. Non je n'ai pas l'habitude d'être avec les gens, et non je suis pas un étalon super fort. Il est vrai que la vie sauvage endurcis les chevaux mais toi tu.. tu.. te dévalorise trop..

J'étais un peu mal a l'aise c'était vrai... je ne pouvais dire grand chose a part cette phrase. Mais j'avais remarqué qu'elle avait peur de l'orage. Je me rapprochai un peu d'elle histoire de la rassurer un peu. Comme j'avais l'habitude depuis longtemps l'orage, ce grondement, ne me faisait plus peur du tout. Mon sourire était toujours présent mais un peu embarrassé je ne savais que dire pour continuer... Je préférai essayer de répondre plutôt que de rester dans le mutisme :

- Tout comme moi les autres te chase, enfin pas pour les même raisons... et tout comme toi je suis heureux que tu sois restée, même si a un moment tu es partie, ..

je me reprit tout juste essayant de ne pas lui faire avoir de remord ou quoi que se soit d'autre:

-Ce n'est pas grave hein ! Je t'en veux pas ! Pour moi tu es cette jument que j'ai sauvé, et avec qui j’ai sympathisé, je me fiche du reste. c'est ton caractère voila tout.. Et t'en fais pas tes rêves se réaliseront.. peut-être..

Je disais ça mais je savais ce qu'elle voulait dire par "rêves".. peut-être voulait-elle rester avec moi mais qu'elle pensait que c'était impossible, pour d'autres raisons que moi. Oui elle pensait que nous étions trop différents, alors que après tout elle l'avait dit.. les opposés s'attirent... oui elle m'attirait et alors ? Je l'appréciais voila tout ? Qu.. amoureux moi ? C'était encore bien trop tôt pour le dire, ami oui mais amour.. Je ne la connaissais que depuis quelques heures seulement, c'était impossible que je soit avec elle. Oui juste de l'amitié, ça me convenait pour le moment.. elle..je ne savais pas ce qu'elle ressentais, je n'étais pas dans sa tête. Un autre flash et un autre grondement, mais bien plus lointain.. a il passait vite, c'était déjà ça. Je regardai dehors.. il pleuvait toujours. Je me retournai vers Nellie et lui dit..:

-Il pleut encore..on ne va pas pouvoir sortir de la grotte de sitôt.. mais c'est bien pour toi; l'orage s'est arrêté.

C'était tant mieux elle aurait moins peur. Mais je sentais que dans la grotte l'air était frai, moi même j'avais de léger frissons.. j'attendis de voir comment elle allait réagir, tout le temps avec ce même sourire pendu a mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
Xaalan
† Ange Déchu †
avatar

Messages : 823
Points Automatiques : 871
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 21
Localisation : Juste là, quelque part....

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Dim 20 Jan - 17:55

DP: petit up ? Dans la mesure du possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://two-001-wild-origine.forumgratuit.org/
ღ Skyfall
    fondatrice ~ I need a Doctor

avatar

Messages : 1186
Points Automatiques : 1309
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 21

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    Dim 20 Jan - 18:49

  • Je réponds dans la semaine (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snev2.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso    

Revenir en haut Aller en bas
 
Si vous parlez à dieu, c'est que vous êtes croyant, s'il vous réponds, c'est que vous êtes Skyzo ~ Pv Haruso
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que penser vous du site jimdo.com pour la creation de site ?
» que pensez vous de mon salaire????
» ravie de vous rejoindre
» Toute nouvelle parmis vous...
» Quand préférez vous faire des VM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit Nouvelle Epopée :: ♣ Terres des solitaires ♣ :: Le gros rocher-
Sauter vers: