♣ Le chemin de fer est terminé. Les cow-boys seraient-ils sur le point de partir ♣
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]

Aller en bas 
AuteurMessage
BlueTu
|| El zorro blanco~Put a smile on my face☻
avatar

Messages : 460
Points Automatiques : 508
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Dim 2 Sep - 16:23

|| Rp en •Tu

Ambre est morte.

Je n'ai jamais ressenti une douleur aussi forte. Je suis triste, j'ai l'impression que tout mon corps se conssume. J'ai perdu toute joie de vivre. Jamais plus je ne ressentirais la chaleur de cette jument contre mon coeur, jamais plus je ne pourrais crié son nom, je ne pourrais même plus la voire, la toucher, la sentir ou l'entendre. Sa voie sucré, son poil lisse. Elle a disparue a jamais. Mais je lui en veut, je lui en veut térriblement, elle m'as trompé. Mais je m'éfforce de me dire que ce n'était pas dans son âme et conscience, parceque je l'aime. Même si au fond de moi je sais qu'elle savais très bien ce qu'elle faisait. Et c'est peut-être ce qui me fait le plus de mal. Je n'arrive pas a la rendre coupable, elle compte trop pour moi. Et au finale je me met toute la ressponsabilité. Si j'avais été libre je serais auprès d'elle aujourd'hui. Elle a surement du se lasser de moi de ne pas me voire, mais comment puis-je penser une chose pareil de mon amour? Tout s'entre choque dans mon esprit je n'arrive pas a tenir une conclusion de tout ce qui me passe par la tête. Je veut juste tout oublier, je veut perdre ma mémoire ne me souvenir de rien. Mais voire son sourire mais fait déja replonger dans la déprime. Je l'aime et je la déteste, tout est si confus...

Voici maintenant trois jour que je suis ici. Recroquevier sur moi même près du souche qui trône près de l'étang. Je n'ai pas manger ni bu, mais peut importe, je ne plus le coeur a se genre de futilité. J'attend, j'attend quelques chose, j'attend que la tristesse me ronge peut être? J'attend quelqu'un, une personne qui sauras m'aider. J'ai surement maigri, je me sent comme un vieux sac d'os sans corps ni âme. C'est alors que j'entend des pas. Quelques chose aproche, je le sent, je l'entend. Mais je reste ou je suis de toute façon personne n'as daigner me jetter un coup d'oeil jusqu'ici. Si c'est un charognard, tant mieux, qu'il me mange, et de toute manière je n'ai meêm pas la force de me lever. C'est alors que quelques chose vient cacher le soleil. Quelques chose qui se panche au dessus de moi.Mais je ne lève pas les yeux. Je les garde clos. Mais finalement la curiosité prend le dessus, j’entrouve les paupière et découvre les jambes d’une jeune pouliche, grincheux je lui répond en grognant:

_Retourne chez ta mère, petite…

Et je refermit mes yeux.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Jeu 6 Sep - 13:43

○ Anis & •Tu

Elle est morte

Elle gambade. Ses longues jambes sont devenues plus forte, ses crins ont un peu pousser, et roussit, sur le bout. Les gens n'avaient pas tort; elle ressemblera beaucoup à sa maman. Ses tâches dorée brille au soleil. Elle parcoure les terres du Cimmarons. Elle n'a pas d'objectif, elle veut juste découvrir le monde et ses surprises. C'est normale, pour une pouliche. Elle galope comme l'éclair, elle vole avec l'aigle, elle se sent tellement joyeuse. Alors, elle arrive vers un lac. Il y a juste un petit ruisseau à traverser. Elle le traverse. Elle n'a pas peur de tomber. Pourquoi aurait-elle peur, de toute façon ? Ses crins vole doucement, puis son mouiller part le clapotis de l'eau. Pendant quelques minutes, elle s'arrête. Avec ses membres, elle joue l'eau. Elle est n'y trop froide, n'y trop chaude. C'est bien la première fois qu'elle peut s'arrêter et jouer dans l'eau. Calypso lui aurait sommer d'aller jouer plus loin, que l'eau se faisait rare, et qu'elle ne devait pas la gaspiller. Pff... Heureusement, la jeune Anis avait réussis à lui échapper pour cette après-midi !

Alors qu'elle repartait, elle vit au loin, une ombre bleu. Les oreilles droites, elle se dit que sa mère l'avait tout de même suivit, et qu'elle l'attendait au tournant pour la réprimander. Anis regarda autours d'elle, complètement paniquer. Mais personne ne pouvait la cacher, et elle ne pouvait pas faire demi-tour. Non pas qu'elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas. Elle aussi, elle était têtue, quand elle le voulait. Alors, l'air déterminer, elle s'approcha du cheval bleu, lui cachant le soleil. Celui qu'elle prit pour sa mère entre-ouvrit les yeux sans pour autant les lever. C'est alors qu'elle comprit sa gaffe quand elle entendit sa voix :

_Retourne chez ta mère, petite…

Elle baissa les oreilles. Comment osait-il lui parler de la sorte ? Certes, elle était petite, mais tout de même, tout le monde avait le droit au respect ! Elle tapa du sabot tout prêt de lui et grogna à son tour. Sa mère ? Elle était morte ! Et c'est ce qu'elle lui répondit, rageant contre cet étalon bleu qui ressemblait à Calypso :

- Ma mère ? Elle est morte, monsieur !

Elle se baissa à sa hauteur et lui souffla violemment dans les naseaux avant de se retourner pour partir. Non, mais vraiment ! Jamais elle n'avait vu de cheval comme-ça ! Personne encore n'avait osés s'adresser à elle ainsi. Elle, fille de la légendaire jument couleur soleil. Alors, personne ne commencerais aujourd'hui. Elle alla plus loin et commença à brouter. Elle était folle de rage contre cet étalon bleu qui la traiter comme je-ne-sais quoi. Elle grogna une dernière fois avant d'avaler sa bouchée d'herbe. La journée commença bien, elle termina mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlueTu
|| El zorro blanco~Put a smile on my face☻
avatar

Messages : 460
Points Automatiques : 508
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Ven 7 Sep - 15:53

|| Rp en •Tu


    Je m'impassientais quelques peu lorsque que je sentait la jeune pouliche encore proche. Mais celle-ci tappa violement du pied. Si elle croyait qu'elle allait m'impressioner, moi? Moi qui ai braver des incendie et qui vit depuis toujours dans un box? Je soupira et agita ma tête de gauche a droite, lorsque j'allais répliquer, je ne sais qu'elle phrase désobligeante, la pouliche lança d'un ton furieux:

    - Ma mère ? Elle est morte, monsieur !

    "Elle est morte..." Pensais-je d'abord, quelques peu mélancolique. La mort d'un proche est toujours très triste, mais après tout, sa mère ne l'as pas abandonner, livré a elle même dans le froid glaciale de l'hiver. C'est alors que la pouliche s'aprocha et me souffla brutalement dans les naseaux, cette odeur... Cette odeur sucrée...AMBRE?

    J'ouvri brutalement mes yeux. Dans un craquement sonore, je tendit mes antérieure pour me dresser sur mes quatres pattes, j'était rester tellement longtemps en position foetale que tout mes membres me firent souffrir le martire, il craquèrent a vous en glacer le sang. Je me dréssa sur mes quatres pattes, glissant de tout côté sur mes jambes encore engourdie, je lança a la pouliche la regardant s'éloiger, ma visions enbué par les larmes de souffrance.


    _Att... Attend, attend je , je glissa a nouveau sur le côté, incapable de formuler une phrase complète, ni de me tenir debout.

    Je ne pensais même plus a avoir mal, je ne pensais plus cas la pouliche. Je tentais de faire un pas mais je retombait brutalement au sol, secouer par de furieux spasmes. D'atroces picotement se fesait sentir de partout. Je lança un hurlement de douleur et réussi a me tenir debout, tremblant. Je m'aprochais a petit pas prudent de la jeune jument, il ne fallait pas qu'elle s'en aille...


    _Attend, ne...Ne pars... NE PARS PAS!

    Rassuré, je vis que la pouliche ne s'était pas enfoui, mais se tenais a quelques mètre de moi en broutant tranquillement. Je me pausa devant elle et frappa brutalement du sabot, exactement de la même manière qu'elle. Ruisselant de sueur. Le silence se fit, je n'entendit plus rien apar moi coeur qui battait, et ma bruyante respiration. Je la regarda, c'était elle, une réincarnation, ou je ne sais quoi, mais c'était bien elle, les même yeux. La même couleur soleil, qui vous réchauffe le coeur en un instant. Pendant un instant je croyais que moi esprit me jouait des tour, mais j'était trop ébloui...

    _Ne pars pas...



[ Un peu court, mais bwarf! J'aime notre rp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Sam 8 Sep - 12:28

Spoiler:
 


○ Anis & •Tu

Ambre

Les bruits de sabots et de craquement derrière elle lui fit comprendre qu'elle était suivis part l'étalon bleu. Alors, bien décider à lui tourner le dos, elle s'avança encore un peu, s'éloignant de lui. Elle entendit de nouveau sa voix rauque et chaude, celle qui pourrait bercer un enfant, celle d'un père :
_Att... Attend, attend je- Bredouilla-t-il.

Mais elle ne l'attendis pas. Elle coucha les oreilles, de la sorte à lui faire comprendre qu'il n'était pas le bienvenue à ses côtés. Elle n'avait pas aimer comment il lui avait parler, surtout sur le sujet de sa mère. Oui, en plus, elle ne lui avait pas mentit, elle était bien morte. Elle lui avait dit franchement, sans vraiment réfléchir à l'effet que cette phrase ferais dans la tête du bleu. Mais elle s'en fichait. Il avait bien voulus rouvrir les vielles blessures, lui ! Alors elle s'en fichait, si elle en rouvrait dans lui. Tant pis.

Anis ne l'entendit pas arriver en face d'elle, trop occuper à l'insulter mentalement. Celui-ci tapa violemment du sabot prêt d'elle, le regard bleu marine la fixant. Elle releva brusquement la tête. Quand elle vu la source du bruit, elle lui lança un regard noir de ses yeux verts emeuraude. Elle plaqua ses oreilles sur son encolure et le fixa, attendant des escxuses. Mais au lieu de cela, il répéta les mêmes mots que tout à l'heure. Elle soupira d’exaspérations et commença à se retourner :
_Ne pars pas...

Elle fit violemment volte-face et planta son regard noir dans celui bleu de l'étalon. Elle le toisa rapidement avant de lancer avec rage :

- Pourquoi je ne devrais pas partir ? Vous m'aviez bien dit de retourner chez ma mère, et bien j'y vais de ce pas ! Maintenant, cassez-vous à votre tour, j'veut plus vous voir !

Et oui. C'est que la petite Anis ne se laissait pas facilement marcher sur les sabots. De plus, elle était rancunière. Très, très rancunière. Elle n'aimait absolument pas qu'on la traite encore comme une pouliche, même si elle en était encore une. Elle n'aimait pas qu'on lui parle de sa mère morte, elle n'aimait pas qu'on lui parle d'elle, qu'on lui parle d'Ambre. Cette jument, elle ne l'avait pas connue, mais elle aurait tellement aimer... On lui avait que du bien, de cette jument couleur soleil. D'ailleurs, plusieurs fois, Calypso l'avait appeler "mon soleil". Cela venait surement de sa robe dorée qu'elle avait fièrement hériter de sa mère. Alors, doucement, d'une voix pleine de mélancolie, elle murmura pour elle-même ce prénom :

- Ambre... Maman...

Et elle commença à trotter le long de la rivière, fuyant celui qui avait réouverte les blessures. Anis avait les yeux pleins de larmes, mais elle les retenaient. Si jamais maman la voyait comme-ça, elle lui demanderais ce qu'il sait passer, et elle ne voulait pas qu'elle sache et qu'elle se fâche parce qu'elle avait parler à un inconnu - pas si inconnu que ça, si vous voulez mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlueTu
|| El zorro blanco~Put a smile on my face☻
avatar

Messages : 460
Points Automatiques : 508
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Dim 9 Sep - 10:51


||Rp en •Tu

    La petite jument soleil, me regarda avec méprit en voyant le vieux sac d'os qui tenait a peine sur ses jambes, répéter toujours la même chose comme un automate déréglé. Moi qui avait toujours été attentioné et joyeux j'était devenu un étalon grincheux qui ne pense plus qu'a son propre malheur. Elle me lança un regard morgue, plein de reproche, puis se retourna en me fouetta le visage avec sa petite queue en panache. Les oreille plaqué sur son encolure, elle était folle de rage. Je la regarda avec les sourcil froncé. Comment une petite pouliche pouvait me parler ainsi? Mais bizarement je retrouvait la même énergie qui réussi toujours a me faire abdiquer...Celle de Ambre... Le même caractère indomptable, peut-être la même douceure, je n'en n'avait pas encore eu la démonstration.


    Etait-ce un clone ou une aparition divine? Mais une autre iphothèse plus envisageable trottait dans mon esprit, sa fille... La fille d'un autre étalon. Je refusait d'y croire car ça me faisait mal au coeur. Je devrait envoyer balader cette petite insolence, mais je ne le pouvait pas. Je voulais savoir si c'était sa fille, même si je savais que ça allait me faire du mal. Mais rester dans l'ignorance me fesait encore plus de mal. J'aimerais que cette jument n'avait été que le fruit de mon imagination, mais je ne voulais pas me savoir fou. Tout me semblait si vague, si chaotique. Elle se contenta de ma regarder hautainement et de lancer rageusement :


    - Pourquoi je ne devrais pas partir ? Vous m'aviez bien dit de retourner chez ma mère, et bien j'y vais de ce pas ! Maintenant, cassez-vous à votre tour, j'veut plus vous voir !


    Je voyai dans ces yeux les larmes qui se bousculaient pour couler, qu'elle retenait malgré elle. Je surpris même dans mes yeux les larmes se bousculer. Je me faisai rejetter comme une pauvre lingette. Et de toute manière, pourquoi je pleure? C’est qu’une pouliche que je connait même pas. Mais je resentais la même chose que quand Ambre m'envoyais balader, quand je l'avais offensé. Je cherchais les mots, mais je ne les trouvais pas. Je n'étais qu'un crétin... Elle se mit a trottiner autour du l'étang. Les force me manquaient, mais je me lança a sa poursuite malgré mes douleur au jambes. Finalement j'arrivais a sa hauteur, trottant quelques peut dernière elle, mais a côté. Je lui lança un regard narquois, attendant sa surprise. Je devrai peut-être la remercier de m'avoir tiré de mon état de béatitude, mais je n'en fit rien. Elle m'avais parlé d'une façon qui m'avait vraiment énervé. Et je croi que je l'avait mise hors d'elle moi aussi. C'est tout moi ça. Du pur •Tu.


    _ On est quitte alors,
    lançais-je a l'intention de la poulichette. Qui est tu au juste pour te prendre pour la reine? Je peut savoir?


    je savais que j'allais l'irriter encore plus, mais je voulait en avoir le coeur net, et après tout, je n'ais rien a perdre, j'ai déja tout perdu. J'espèrais juste que j'allais tenir le coups. Je la sentais bien capable de m'abandonner sur le bord de l'étang si je m'éffrondrait sous le poid de mon propre corps. Je forcais mes jambes a continuer, je le payerais un jour, mais pas maintenant. Et c'était l'éssentiel. Comme je dit toujours, il faut vivre l'instant présent.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Dim 9 Sep - 12:53

○ Anis & •Tu

Rouvrir les blessures pour répondre à toutes ces question

Elle trottait encore et encore, fuyant l'étalon bleu qui avait rouvert les blessures. Mais celui-ci ne la lâchait pas. Il trottait à ses côtés; elle sentait son odeur si bizarre. Une odeur de cuir, de poussière, de transpiration. Elle ne savait pas ce que cela signifiait, et elle ne voulait pas le savoir, de toute façon. Les larmes roulaient à présent sur ses joues dorées. Elle pleurait sur son sort. Elle sait que cela est égoïste, mais elle pense à sa mère qu'elle n'a jamais connue. Pourquoi est-elle morte ? C'est de ta faute, alors ne pose pas la question ! Se réprima-t-elle mentalement. Elle continuait, elle se mis même à galoper pendant quelques instant, mais l'étalon suivait toujours. Il était vieux, il allait bien finir part la lâcher à cause de la fatigue. Mais non, il continuait encore et toujours, un regard narquois poser sur la jeune pouliche.

_ On est quitte alors. Qui est tu au juste pour te prendre pour la reine? Je peut savoir?

A cette instant même, elle pila. Elle s'arrêta brusquement, glissant sur les postérieurs, et se retourna d'un bond pour faire face à l'étalon bleu. Elle le regarda dans le bleu profond de ses yeux et y vis ceux de Boontie. Son coeur s'accéléra, mais elle continuait d'avancer vers l'étalon. Elle se retrouva bientôt museau contre museau avec l'étalon qui était bien plus grand qu'elle. Elle coucha les oreilles et d'une voix aiguë et pleine de rage, elle lui cracha à la figure :

- je suis Anis ! Anis, fille de la légendaire jument couleur soleil et aux crins de feu !

Elle se sentit frissonner. Ambre. Maman. Comme elle aurait voulus la voir en vrai, la voir pour confirmer ce que disait les autres. Cette jument, apparemment, était d'une douceur et d'une gentillesse sans frontière, mais des qu'il s'agissait de ses enfants, elle pouvait être capable de la plus grande folie et de la plus grande violence. Elle avait souvent entendus parler de ça. C'est Caly', qui lui contait ses aventures. Parfois, bien-sur, elle inventer les histoires d'Ambre, mais bien souvent, elles étaient vrai. C'était vrai, qu'elle avait était aveugle et rejeter pendant longtemps avant de rencontrer l'amour de sa vie. C'était vrai qu'elle avait était capturer, qu'elle c'était fais couper les crins, qu'elle avait risquer sa vie, qu'elle avait tuer un homme pour son étalon, qu'elle avait eu deux merveilleux enfants. Tout ça, ce n'était pas des bobards. C'était vrai. Véritablement vrai. A présent, les larmes coulaient librement sur les joues de la pouliche pie. Ses yeux verts, avec les larmes, devinrent foncés. Vert kaki avec des tons gris. Elle se recula doucement et ne sus quoi faire d'autre. Les blessures étaient réouvertes. C'était insupportable.

Elle regarda l'étalon et lui cria dessus. Elle était folle. Folle de rage et de tristesse :

- Et vous savez quoi ? C'est moi qui l'est tuer ! C'est moi qui l'est tuer quand elle a mis bas ! Elle était trop faible, elle était trop vielle, elle venait de perdre son amour, elle voulait mourir ! Et quand je suis née, elle était morte. Même pas un regard, même pas une léchouille. Juste mon prénom, et celui de sa fille : Anis et Calypso. Elle reprit son souffle et continua, en pleure;
Vous savez ce que ça fais, de se sentir abandonner, de se faire rejeter part son frère, de se faire haïr ? HAÏR ?


Elle se retourna et commença à partir au galop. Mais les larmes lui brouillait la vue. Elle ne vit pas les branches et la boue prêt du bord de la rivière. Le courant était monter. Alors qu'elle galopait, elle trébucha, mais au lieu de se rattraper, elle glissa sur la gadoue et tomba dans l'eau, heurtant une pierre sur le flanc. Elle hennit de douleur et le courant l'emporta. Apeurée, elle hennit encore, et encore. Surement Caly' était dans les parages... Elle l’espérait, elle ne voulait pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlueTu
|| El zorro blanco~Put a smile on my face☻
avatar

Messages : 460
Points Automatiques : 508
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Dim 9 Sep - 15:24

||Rp en •Tu

    Dés que j’eus terminer ma phrase, elle s’arrêta net. Glissa sur ses antérieur qui firent giclé la boue de tout côtés. Elle se tourna brusquement vers moi. Elle était folle de rage, les oreille encore plus aplaties qu’avant. J’avais visiblement commis un terrible affront en lui parlant ainsi. Elle plongea son regard vert émeraude dans mes yeux bleus. Je perçus une pointe de perplexité dans ses yeux, mais qui laissa bientôt place a un regard impitoyable.


    _ je suis Anis ! Anis, fille de la légendaire jument couleur soleil et aux crins de feu !


    C’étais bien la fille de Ambre. J’aurais du me l’avouer plus tôt, car au final je le savait, mais je ne voulais pas le savoir. Je ne pouvais pas admettre que Ambre m’avait trompé. Je me mit a reculer, le regard perdu, la tête baissé vers le sol. Comme un petit chien qu’on vient de punir. Malgré elle, la pouliche venait de m’envoyer un coup de couteau dans le coeur. Une larme coula le long de ma joue. Oh Ambre j’aimerais tant que tu soit au près de moi. Je t’aime plus que tout. Je me sentais si seule, si triste. Mais j’était en rage au fond de moi. Tout était en ébulition. Je voulais crier, crier a Ambre qu’elle m’avait trahie et que oui cela me faisait du mal, je voulais crier au monde que j’était triste. Mais j’en était incapable…Car je l’aime, je l’aimerais toujours, a jamais, même quand je mourrait je l’aimerais. Je lança un regard noir a la pouliche, mais celle-ci cracha avant que je ne puisse dire quoi que ses soit.


    _Et vous savez quoi ? C'est moi qui l'est tuer ! C'est moi qui l'est tuer quand elle a mis bas ! Elle était trop faible, elle était trop vielle, elle venait de perdre son amour, elle voulait mourir ! Et quand je suis née, elle était morte. Même pas un regard, même pas une léchouille. Juste mon prénom, et celui de sa fille : Anis et Calypso. Vous savez ce que ça fais, de se sentir abandonner, de se faire rejeter part son frère, de se faire haïr ? HAÏR ?


    Biensure que je connait se sentiment. Se sentiment qui reignera toujours au fond de nos cœur. Se sentiment d’être délaisser. Je frissonais a l’idée de voire le corps d’Ambre giser a terre. J’éclatais en sanglot, la pouliche passa devant moi au galop. Me laissant sur place. Je savais qu’elle allait m’abandonner sur le bord du lac, pas avec les jambes fracturé, mais avec le cœur brisé. Je resta de longues minute au bord du lac. C’est devant un lac que j’ai rencontré Ambre. Ces souvenir d’enfance ne fire que me vider de mes larmes je voulais tant retourner en enfance. Avoir la vie facile, et sans embuche.

    C’est alors que j’entendit un hennissement de terreure retentir. Je fit volte face et découvrit la dénomé Anis se faire emporter par le courant. Sans réfléchir je me jetta a sa poursuite le long du lac. Je devrait haïr cet enfant, né de l’union d’Ambre et de son amant, je devrait la laisser mourir, noyer. Mais Ambre ne me le pardonnerait jamais. Et moi non plus. Je ne serait plus qu’un monstre dans le corps d’un cheval. Je l’entendit crier le nom de Calypso. Ma dernière fille. Mes jambes allait bientôt me laisser tomber, je le sentait. Je les sentaient féblire, rester trois jours en boule n’était pas mon idée la plus brillante. C’est a ce moment que je me jetais a l’eau. Le courant était très fort. J’airais facilement pus le braver si j’avais été en forme. Je cherchais des yeux la pouliche, mais ne la trouvait pas. Peut-être avait-elle déjà été engloutie par les rapide, c’est alors que je vit une petite tête émergé de l’eau en hurlant. Je battit frénétiquement des jambes en me répétant « gauche, droite, gauche, droit ». C’était ma sœur. Ma sœur Lougna qui m’avait apprit tout ça. J’arrivait enfin a son niveau et cria pour couvrir les bruit furieux du courrant.


    _ANIS! ACROCHE TOI A MOI!


    Mais la pouliche n’en fit rien. Elle était comme un corps éteint qui se fesait porter par les flots. Je l’attrapa par la crinière et la tira sur mon dos. Elle était inconsciente, elle avait du se heurter la tête contre un roc. Je n’en pouvais plus, je me battais sans cesse contre le courant qui ne faisait que m’emporter. Je n’avait plus de force, lorsque je m’apprêtais a m’abandonner au courant, je repensais a Ambre, j’allais le faire pour elle, pour sa fille. Je battit de plus belle. Après de maint efforts je lança mes antérieur sur la rive et me tira, moi et la pouliche, a l’aide de mes force restante sur la rive. J’étais exténué. Ma respiration était rapide et saccadée. J’aurais du faire une crise cardiaque normalement.

    Je me tourna vers la jeune pouliche qui gisait a mes côté. Je lui sourit, je me fichait si elle m’entendais ou non, je voulais lui dire se que j’avais sur le cœur.


    _On se ressemble tu sais… Enfin un peu! Ma mère m’as abandonner a ma naissance. J’était tous seule. Dit-je d’une voix rauque, en en reniflant bruyamment. Ambre, ta maman, et moi on c’est rencontrer quand on étaient haut comme trois pommes. Je lui sauver la vie a elle aussi, et, c’est moi le père de Boontie Et calypso… Ta maman je l’aime…Et tu lui ressemble tellement, dis-je en lui caressant doucement l’encolure. Je me coucha a coté d’elle et sombra dans un profond sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Mer 12 Sep - 18:06

Spoiler:
 

○ Anis & •Tu

Soit avec moi, Papi.

L'eau l'emporte. L'eau la secoue. L'eau la noie... Elle est trempée. Ses sabots et ses jambes sembles plus lourds. Mais elle se bat. Son flanc la fait souffrir, elle a du mal à respirer. Tout à coup, sa tête tourne. Elle n'a pas assez d'air. Ses yeux deviennes lourds. Peut-être personne ne reverra ses jolies yeux verts... Elle sombre lentement dans l’inconscience. Anis ne voit pas sa vie défiler entre ses yeux. Elle ne voit que Boontie, elle ne voit que Caly', elle ne voit qu'Ithaa. Son frère, sa mère et son amie. Toute ces images ou ils ont l'air heureux. Puis une petite voix, celle d'Ambre. Elle ne peut pas décrire la voix, mais elle est sure que c'est elle. Maman. La vrai. Cette voix est douce, sucrée, chaude, réconfortante. Elle n'en avait jamais entendue de telle, et c'est peut-être la dernière fois... Fille. Anis. Bat-toi. Tu as toute ta vie devant toi. Ne me rejoins pas maintenant. J t'envoies quelqu'un. Quelqu'un en qui j'ai toute confiance. Quelqu'un que j'ai trahis, mais que j'aime. Et que j'aimerais toute ma vie, mais dans celle de l'au-delà.
Mais Anis était partie depuis un bon moment déjà...

* * *

Un souffle chaud et doux sur son encolure. Enfin, elle peut regouter à l'air si fraît et si pur de la plaine. Ses naseaux la pique, mais tant qu'elle peut respirer, ce n'est pas grave. Ses flancs se gonfle lentement, ses joues rouges sont chaudes. Elle doit surement avoir de la fièvre. Puis, soudent, alors qu'elle émerge doucement, elle entend une voix. Une voix douce et chaude. La voix de l'étalon. C'est lui. Lui dont sa mère parler. L'étalon bleu. Elle ne put faire qu'écouter ses propos. Elle pensait avoir le droit à des réprimandes, mais non, ce n'est pas ce qu'elle eu :

_On se ressemble tu sais… Enfin un peu ! Ma mère m’a abandonner a ma naissance. J’étais tous seul. Ambre, ta maman, et moi on c’est rencontrer quand on étaient haut comme trois pommes. Je lui sauver la vie a elle aussi, et, c’est moi le père de Boontie Et calypso… Ta maman je l’aime… Et tu lui ressemble tellement.

Elle sentait lentement les larmes lui arriver aux yeux. Elle aurait tant voulus dire à cet étalon qu'elle l'avait entendue. Qu'elle savait toute leurs histoire, qu'Ambre aussi l'aimait, qu'Ambre aussi, s'en voulait... Mais sa voix ne lui permettait pas encore. Pendant un instant, elle eu envie de crier, mais elle resta calme. Elle sentit encore le souffle chaud et rassurant de l'étalon sur son encolure et elle soupira doucement. Il dut se coucher à côté d'elle, car elle se sentait réchauffer. Elle entre-ouvrit les yeux pour découvrir un petit vieux, fatigué et déprimé de son amour perdu. Ambre. Comme elle s'en voulait. Comme Anis s'en voulait ! Elle s'en vouait car elle avait tuer une personne cher aux yeux de tous. Des petits, comme des grands. Elle parla d'une voix casser, réveillant surement l'étalon :

- Elle m'a dit qu'elle vous aimez toujours, même là où elle est. Je suis désolée qu'elle vous ai trahis. Je suis désolée, de l'avoir tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlueTu
|| El zorro blanco~Put a smile on my face☻
avatar

Messages : 460
Points Automatiques : 508
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Lun 5 Nov - 17:35

Je sent un souffle chaud qui me réchaufe, un souffle plein de vigeure, qui me chatouille les muscles. Désorienter, ne sachant plus vraiment ou je suis ni ce que je fait là, je lève discrètement la tête et découvre la pouliche d'hier, combien de temps sommes nous rester côtes a côtes? Je sent sa chaleur corporel qui me rapelle tant celle d'Ambre, mais je suis obliger de me ramener a la dur réalité en me rappelllant qu'elle est morte. Sa voix rauque et triste me réveille complètement :

_ Elle m'a dit qu'elle vous aimez toujours, même là où elle est.

Pfff... Mais bien sur, comme si elle arrivait à parler au mort. Ma raison semble m'interdire le rêve qu'Ambre m'aimerais toujours, mais mon coeur lui ne cesseras de battre pour la jument d'or. Dans se type de moment je me demande si je ne suis pas skysophrène... Même les paroles qui se veulent récomfortente ne suffise pas a effacer ma tristesse, elle continue:

_Je suis désolée qu'elle vous ai trahis. Je suis désolée, de l'avoir tuer.

Mon sang n'as pas le temps de faire un tour que je suis debout, dresser sur mes quatres jambes, vieilles et usées mais puissantes. Je regarde la petite pouliche couchée a mes pieds, je crois que je n'ais jamais regarder quelqu'un aussi intensément. Mon regard remplie de haine et de colère se plonge dans ses yeux vert émeraudes...

_ Pardon... redis moi ça...

Aveugler par la haine du fait que ce petit être sans défence ai put tué se que j'ai de plus chère, je lui envoie un coups de sabots dans les flancs l'envoyant roulée sur le côté. Si elle a mal, elle n'auras jamais autant mal que moi. Je marche lentement jusqu'a la petite puliche gisant a terre, les yeux terrifier comme si j'était la personne la plus odieuse de l'univers, je le suis peut-être, mais je ne me contrôle plus vraiment, le côté sombres de moi-même prend le dessus. Je lance d'une voix tonitruante:


_ Qu'as tu fait espèce de microbe, qu'as tu fait a la seule chose a laquelle je tient...

J'éclate en sanglots, Mes enfants sont partis vivre seule, Kyle est parti, Ambre est partie... Il ne me reste rien..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Mer 7 Nov - 17:39

|| Anis était allongée contre l'herbe douce. Elle savait qu'elle avait dit quelques chose qu'il ne fallait pas. Mais elle ne savait pas si c'était le faite que l'étalon bleu se soit lever d'un bond, ou si c'est sa respiration rapide qui lui faisait dire ça. Elle ouvrit les yeux avec difficulté, et elle aperçu les pupilles dilatés du bleu. Elle ne comprit pas de suite ce qu'il lui arriver. Qu'avait-elle dit pour qu'il soit dans un état pareil ? Elle le fixa intensément, et elle le vit perdre tout contrôle. Dans son regard, on sentait de la tristesse, de la haine. Beaucoup de haine. Et un amour fou. Un amour impossible à décrire. Anis sut alors qu'elle devait se sauver. Mais trop tard, l'étalon répliqua, fou de rage :

- Pardon... redis moi ça...

|| La pouliche essaya de se relevait, mais l'étalon lui envoya un violent coup de sabot dans le flanc. Anis roula sur le côté, se retrouvant dos à son sauveur. Elle sentit son flanc chaud et ramolie part le coup. Les larmes lui montèrent aux yeux, et elle se releva, faisant face à l'étalon. Elle comprenait son geste, mais en même temps, elle le trouvait complètement déplacer. L'étalon éclata alors en sanglot. Anis se rendit alors compte du mal qu'elle avait fait autours d'elle. Elle passa près de lui et vint coller sa tête contre sa joue, elle le consola ainsi. Elle devait des explication :

- Maman est morte parce qu'elle était trop vielle pour mettre bas... Alors, elle a périt avant même que j'arrive. Je suis désolée, tellement désolée.

Son museau glissa sur celui de l'étalon et elle le fixa dans les yeux, attendant une réaction [amour amour, quand tu nous tiens What a Face]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
    La personne qui mangeait l'nouveau

avatar

Messages : 236
Points Automatiques : 288
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Je suis Américaine 8D

♣ Fiche de personnage ♣
Personnage Principal:
Second Personnage:
Troisième Personnage:

MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   Sam 9 Mar - 11:48

Upppppppp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai entendu que l'amour faisait mal, mais je ne savais pas que c'était a ce point.[Anis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ..L'Amour pour les Persans !!!!!
» L'Amour Propre vu par Charles CHAPLIN
» Mon bébé d'amour : Petite amie de détenu
» L'Islam , Religion d'Amour !
» ALGERIE MON AMOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit Nouvelle Epopée :: ♣ Terres des solitaires ♣ :: L'étangs des amoureux-
Sauter vers: